« Faust », l’album perdu, puis retrouvé, de Raymond Poïvet et de Rodolphe

29 octobre 2007 2 commentaires

Faust , on le sait, est une histoire d’âme perdue et de jeunesse retrouvée. Ce récit mythique, Raymond Poïvet, le fabuleux auteur des Pionniers de l’espérance (Sc. de Lécureux) dans Vaillant et Rodolphe (Trent) avaient entrepris de l’adapter en bande dessinée pour un petit éditeur aujourd’hui disparu.

Au moment de la livraison de l’album de 46 planches, l’éditeur fait faillite. On renvoie les planches à l’auteur. Mais, selon Dominique Poïvet, le fils de l’artiste, on les lui envoie dans un rouleau en carton, par la poste.

Poïvet sortant les planches de son carton, celles-ci avaient pris la forme cylindrique de l’envoi. L’auteur les remet alors dans une grande enveloppe et, pour leur redonner leur forme originale, les glisse entre son matelas et la planche qui soutient son lit.

Les planches resteront là, jusqu’après la disparition de l’artiste en 1999, au moment où ses enfants entreprennent de déménager le lit du dessinateur. Après quelques recherches, ils découvrent que le scénariste de cet album inédit est Rodolphe qui est ravi de retrouver une œuvre qu’il pensait perdue à jamais.

« Faust », l'album perdu, puis retrouvé, de Raymond Poïvet et de Rodolphe
Rodolphe, devant le portrait de son ami Raymond Poïvet, lors de l’exposition en hommage à cet artiste, dimanche dernier au Festival de Saint-Malo
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Ému par cette histoire, Vincent Bernière, éditeur aux éditions du Seuil, entreprend de publier ce « graphic-novel » pas comme les autres.

Faust retrouve à la fois son âme et sa jeunesse en librairie ces jours-ci. Par miracle.

DP (L’Agence BD)

- Acheter l’album en ligne

Une page du "Faust" de Poïvet et Rodolphe
(C) Le Seuil

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :