Faute de rires, Mad Magazine devient trimestriel

25 janvier 2009 0 commentaire

Mètre-étalon de l’humour absurde depuis 1952, référence absolue du délire à l’américaine avant le Saturday Night Live, la Bible de Terry Gilliam, le seul journal que lit Bart Simpson, à l’approche de son 500ème numéro, Mad Magazine est frappé de plein fouet par la crise.

Faute de rires, Mad Magazine devient trimestriel

« Nos lecteurs nous ont fait remarquer qu’un seul numéro sur trois est marrant. Alors nous n’allons garder que le meilleur. » annonce, désolé John Ficarra, son rédacteur en chef.

Eh oui, c’est bien une crise d’humour plutôt que de liquidités qui frappe Alfred E. Neuman.

Néanmoins, l’arrêt de la version jeunesse Mad Kids et d’autres titres de l’éditeur DC Comics semblent indiquer une raison plus sérieuse.

XMD

Voir en ligne : Source : Newsarama

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?