Fermeture de la librairie Glénat Lafayette (groupe Album)

13 juillet 2006 6 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Dans les années 80, Jacques Glénat créait une chaîne de librairies à son nom, notamment celle sise 16 rue Lafayette dans le IXème arrondissement et qui accueillit un temps une partie de l’activité éditoriale de la maison. Elle était récemment co-gérée entre le groupe des Éditions Glénat et la société Album, célèbre chaîne de bédé-librairies.

Nous venons d’apprendre que malheureusement, cette librairie historique va devoir fermer ses portes, mettant ainsi fin à ses activités, et licenciant ses 4 employés. Les raisons de cette fermeture semble être purement immobilières.

Selon le communiqué qui nous a été adressé par les Éditions Glénat, un différent opposait les gérants de la librairie et les propriétaires des murs, la famille Montesquiou-Fézensac dont le bien est géré par le cabinet immobilier Chartier. Malgré plusieurs tentatives de conciliation et l’acceptation de toutes les exigences des propriétaires, ceux-ci ont décidé l’expulsion de l’entreprise au 30 septembre 2006.

Le quartier de Lafayette dans le IXème arrdt de Paris perd l’un des plus importants points de vente spécialisés en BD.

XMD

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • La librairie Album Lafayette a disparu le jour où elle a été reprise par la chaîne Album.
    Depuis ce jour et le départ des anciens vendeurs ultra compétents, place au merchandising et à des salariés incultes en BD, qui auraient aussi bien pu vendre de la lessive.
    La librairie Album Lafayette permettait de discuter avec les libraires, d’être conseillé. Avec Album, vivent figurines et cartes postales.

    J’ai donc déjà fait mon deuil de cette librairie que je ne fréquentais plus...

    Répondre à ce message

    • Répondu par iceberg le 19 juillet 2006 à  08:28 :

      C’est stupide mais j’ai fait la meme chose au meme moment meme si mon lieu de travail était à 50 m de la librairie

      Répondre à ce message

      • Répondu le 20 juillet 2006 à  12:03 :

        A force de transformer les authentiques librairies spécialisées BD en supermarchés de la culture pour adolescents peu évolués (toys, cartes Magic, mugs, teeshirts), on obtient ce que l’on a actuellement.
        J’espère que la crise économique actuelle de la BD et de ses produits dérivés crétins permettra d’assainir la situation.
        A Lyon, il reste heureusement la librairie Expérience.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Marsupilami le 15 septembre 2006 à  23:30 :

          Bonsoir,
          De Lyon, je constate qu’Album a investi la ville, les petis hors des réseaux ont du mal...
          Moi aussi je soutien Expérience ils souffrent Aidons les vrais indépendants spécialistes !

          Répondre à ce message

          • Répondu par philippe le 29 avril 2007 à  21:51 :

            heureusement sur Lyon il y a aussi d’autres librairies spécialisées. Moi je vais depuis des années à la librairie la bande dessinée sur la Croix Rousse. Ils ont de plus ouvert un nouveau point de vente spécialisé en manga Le Manga au 5 rue d’Ivry toujours dan sle 4ème. Très bon choix, compétence et sympathie ... que du bonheur

            Répondre à ce message

  • D’accord avec ce qui précède.

    Trois remarques :
    - C’est quand même une "petite librairie de quartier" qui ferme, laissant l’exclusivité totale à la Fnac et au Virgin du coin (je continuais à acheter rue Lafayette par "militantisme"). C’est dommage.
    - La dérive constatée dans le positionnement de cette librairie s’inscrit, me semble-t-il, dans la droite ligne de l’évolution marketing de la BD qui suit son marché + de manga, + de "filles de Soleil", + de Donjons et Dragons, + d’albums abscons qui font le bonheur des marchands et des ados.
    - Et il ya quand même un monde entre la finesse des sculptures de Pascal Rodier (Fariboles)et les moulages de Démons et Merveilles...

    Voir en ligne : http://complots.blogspirit.com

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD