Gabrièle Borile révèle les secrets du volcan

7 août 2006 1 commentaire Actualité
🛒 Acheter

Gabrièle Borile, co-auteure avec François Rivière, des aventures de Victor Sackville pour Carin est à l’origine de la grande saga télévisée de l’été : Les secrets du volcan. Son histoire originale a été adaptée pour l’écran par la scénariste Anne-Marie Catois qui fut déjà en charge de la "recréation" des Rois Maudits.

Ce feuilleton renoue avec la veine des grandes histoires romanesques populaires du genre et met en scène deux familles qui vont se déchirer sous le soleil de la Réunion. Secrets de famille, rivalités amoureuses, crimes et passion sont les ingrédients de ce grand spectacle interprété par Maria Pacôme, Véronique Jannot, Corinne Touzet.

La télévision belge (RTBF) en propose la vision depuis le 4 août, tandis que France 2 prendra le relais dès le 23 août.

Soulignons que Gabrièle Borile n’est pas une novice en matière de production audiovisuelle, ayant déjà vu plusieurs de ses textes adaptés pour le petit écran.

par EK

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • En tant que Réunionais, je trouve cette série mal documentée, et complétement à côté de la vie réunionaise. Ils auraient pu garder le même titre et dire que ça se passe à Tahiti ou à la Martinique, ça aurait été pareil le volcan en moins. La Réunion n’a servi que de décor pour un film sans âme dont le scénario, l’intrigue, les personnages auraient bien pu être transposé en plein Vulcania en Auvergne qu’on aurait pas remarqué la différence ! Elle est où la Réunion là-dedans ? Dans cette série au script emprunt d’un relan de colonialisme dominant, la place de l’homme Metropilitain parmi les otoctones etc. J’ai trouvé ça naze, ringard et completement outrageant pour l’identité réunnionaise, d’ailleurs on l’a oublié dans cette série. La richesse ethniques et métisse = 0, la culture de la Réunion = 0, la représentation locale = 0,1, la réalité de l’îsle = 0,Rien n’était crédible, rien : une carte postale vide des gens du pays pour promvoir l’office du tourisme, merci la télévision française pour son incompéténce.

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD