Geluck, dessinateur le mieux payé au monde ? Alerte intox !

13 janvier 2020 0 commentaire

FAKE NEWS. On ne le dira jamais assez, à l’ère du numérique et de l’omniprésence des réseaux sociaux dans nos vies, les fake news sont légion. Ainsi, il se peut que vous ayez vu passer ces derniers jours la couverture d’un magazine affirmant qu’en 2019, Philippe Geluck, le célèbre créateur du non moins célèbre Chat, serait le dessinateur le mieux payé au monde. L’information, reprise par un certain nombre de médias, eux-mêmes à la fiabilité douteuse, s’avère pourtant être une fake news éhontée.

En effet, une rapide recherche Internet nous apprend que le magazine-source, People With Money (on notera la subtilité de son titre) n’existe tout simplement pas. Plus exactement, les couvertures sensées être issues de ce périodique viennent en fait de sites parodiques. Les sujets, aussi inventifs que "Qui est l’activiste le mieux payé au monde ?" ou encore "Quelle femme politique gagne le mieux sa vie ?" (réponse du "magazine" : Greta Thunberg et Christiane Taubira) ne reposent donc sur aucun fait avéré ni aucune donnée réelle.

Geluck, dessinateur le mieux payé au monde ? Alerte intox !
Ladite courverture. Toute en finesse.

De plus, la rédaction de CheckNews, rubrique en ligne du journal Libération, qui s’est donnée pour mission d’attester la véracité de toute information, affirmation et rumeur qui lui serait soumise par ses lecteurs, nous confirme que le magazine est fictif dans le cadre d’une réflexion plus globale sur les hoax qui polluent nos réseaux sociaux.

À ce stade, il ne fait aucun doute que Geluck n’est pas le dessinateur le mieux payé au monde. En tout cas s’il l’est, cette couverture ne l’atteste pas. Et si cette hoax ressemble plutôt à une mauvaise blague. Il est à craindre qu’une fois l’information diffusée sur les réseaux sociaux, elle peut facilement être prise au premier degré par des lecteurs peu attentifs.

Vigilance donc.

En médaillon : © Geluck / Casterman.

JBDP

Voir en ligne : Le site parodique Mediamass

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?