"Girls don’t cry", de Nine Antico

17 décembre 2010 1 commentaire

Les filles sont toutes différentes, et toutes pareilles. Elles veulent être originales, mais malgré leurs efforts finissent par se ressembler. Incarnations de la fraîcheur et de la jeunesse, elles se complaisent parfois dans une mélancolique indolence qui leur donne un peu de sérieux au milieu d’une déferlante de futilités.

Voici donc le propos de ce nouvel album paru au sein de la rafraîchissante collection 1000 feuilles de Glénat.

Si le dessin de Nine Antico colle fort bien à la thématique de ces jeunes femmes en quête d’elles-mêmes et de l’intérêt des autres, on ressent une pointe de lassitude en finissant cette chronique un brin désabusée. Le concept d’évoquer l’ennui face une vie souvent consacrée au futile en est peut-être responsable...

"Girls don't cry", de Nine Antico

Alors que la sélection d’Angoulême avait déjà repris Coney Island Baby de la même auteure, on comprend mal pourquoi avoir également jeté leur dévolu sur l’intéressant mais pas incontournable Girls don’t cry. Nous laissons le jury essayer de nous convaincre que nous avons mal appréhendé ce bijou...

CLD

Commander Girls don’t cry chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • "Girls don’t cry", de Nine Antico
    17 décembre 2010 15:02

    Alors que la sélection d’Angoulême avait déjà repris Coney Island Baby de la même auteure, on comprend mal pourquoi avoir également jeté leur dévolu sur l’intéressant mais pas incontournable Girls don’t cry.

    Comme le faisait remarquer Alois dans un autre sujet, les femmes auteures, bien que ne publiant pas plus de 20% des bd, sont sur-représentées dans les nominations et les palmarès. Certainement une tentative de parité qui part d’un bon sentiment qui du coup oublie de très bons albums commis par des hommes pour de médiocres œuvres d’auteures. Pas sûr que ça aide la cause des femmes de mettre en exergue des bouquins comme Cadavres exquis...

    Répondre à ce message