Glénat réédite le fonds « Scrameustache »

8 février 2008 6 commentaires

On se souvient que la série réalisée par Gos et Walt était passée aux éditions Glénat. Le trente-cinquième album, l’Antre de Satic, y avait été publié en 2005. Deux autres titres suivirent, et Walt devint même éditeur pour l’éditeur grenoblois. Les éditions Glénat vont rééditer dans les prochains mois l’ensemble du fond Scrameustache, auparavant édité par les éditions Dupuis. Une occasion de faire découvrir à vos enfants cette sympathique série. Walt, quant à lui, plancherait en solo sur album de gags mettant en scène les galaxiens.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Glénat réédite le fond « Scrameustache »
    10 février 2008 11:24, par jeanjean

    Une très, très bonne série que je suivais dans "Spirou" et en album. Je n’ai jamais compris pourquoi cette série a quitté Dupuis... J’ai eu un peu peur lorsque les albums sont parus chez Glénat. Mais, s’il réédite tous les albums, je suis rassuré sur la pérennité de cette excellente série.

    A conseiller à tous les enfants...et aux plus grands...

    Répondre à ce message

  • he ben ...
    le scrameustache, c’était bien, jusqu’a l’album 13, aprés.. walt est arrivé, et mon dieu c devenu affreux !!!
    les dessins sont horribles !, des perspectives ratées, des proportions non respectées , g meme vu le scram aussi grand que khena !!!!!
    non, pour moi ce sera a jamais gos et , plus rien !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Walt le 26 avril 2008 à  10:49 :

      J’ai collaboré à partir du tome 12 de la série.... C’est marrant ce commentaire anonyme limite calomnieux, on dirait celui d’un jaloux ou d’un mari cocu.

      Répondre à ce message

  • Glénat réédite le fond « Scrameustache »
    13 février 2008 19:36, par Goliath

    A noter que c’est Desorgher qui réalise l’encrage des nouveaux albums... Gos fait toujours les crayonnés.

    Répondre à ce message

  • Glénat réédite le fond « Scrameustache »
    2 janvier 2009 16:47, par Arnault

    (Caramba, j’avais écris un superbe post de cinq paragraphes, et mon PC plante... Bon, je recommence !)

    Je suis fan de la série depuis que je sais lire ou presque, et je n’ai jamais perçu une telle abomination dans les dessins, comme semble le penser ce critique inconnu... Comme toutes les séries (exemple-type : Léonard, de Turk et De Groot), le dessin évolue au fil du temps et des albums. Pour un mieux, qui me semble net et indéniable - mais enfin, les goûts et les couleurs... Pour tout dire, j’ai trouvé que la transition entre les deux s’était très bien passée, et la série y a, je pense, gagné beaucoup. Le dessin du Scram’ est ce qui, pour moi, donne un si grand attrait à cette B.D., et j’espère encore voir longtemps Gos & Walt aux commandes !

    Nous avions jusqu’ici la série éditée chez Dupuis quasi complète jusqu’au tome 34, "Le Retour de Falzar", à l’exception de l’un ou l’autre album que je comptais bien acheter. Les fêtes de Noël et mon emploi tout neuf m’ont donné l’occasion et les moyens de satisfaire un rêve de gosse : disposer de toute la collection des Scrameustache ! Via un cadeau à mon père, à qui je dois ma passion pour cette série. Voilà pour la petite histoire, qui expliquera ce qui suit :-D

    Ayant terminé mes lectures Dupuisesques par le Retour de Falzar, je me suis donc jeté (après que mon père l’ait dévoré), sur le tome suivant : "L’Antre de Satic". Et là, ma foi, je dois avouer que pour la première fois, j’ai été déçu par l’album. Et ce, sur deux points :

    1) L’histoire :

    Le Scram’ m’avait accoutumé à des histoires cohérentes et logiques, bien expliquées,...
    Et ici, je me suis retrouvé face à un tas d’incohérences, de choses inexpliquées, d’incongruités... J’ai été fort désorienté ! Ainsi, par exemple, Satic meurt dans l’épisode précédent, et on découvre que ce n’était qu’un androïde. Puis dans le second épisode on le retrouve vivant mais vieillard reclu, avec un assistant dont on ne saura jamais rien, sauf qu’il a été forcé par un bracelet empoisonné. Et Falzar est réveillé dans le tome 34 par l’explosion de son maître bionique... Puis meurt (?) dans le 35 suite à l’arrêt cardiaque de son maître vivant ! Je m’y perds :-P Le TRASH que je m’impatientais de découvrir a tout bonnement disparu du tome 35... Les Galaxiens, du coup, sont présents en quelques secondes... Les dialogues sonnaient creux : trop peu nombreux, trop peu explicatif, trop peu denses, ai-je trouvé.
    En résumé, un manque global d’explications et de "cohérence" avec l’épisode précédent, qui m’a fortement désarçonné. De même, le Scrameustache avait un comportement qui m’a surpris, notamment face à la chute de Tobor, par exemple. Enfin, l’interprétation du caractère d’un personnage est très subjective évidemment ^^

    2) Le dessin :

    Ici aussi, j’ai été surpris de la "légèreté" des arrières-plans : la série m’avait, personnellement, habitué à un environnement très fourni et travaillé. Là, à ma grande déception, je ne compte plus le nombre de cases ou l’arrière-plan est composé d’un simple dégradé de couleur :( Le reste du dessin est fidèle à lui-même pour le reste !

    Ces deux éléments combinés en font, à mes yeux, un Scram’ très pauvre par rapport aux autres, hélas. Mais bon, ce n’est que mon avis, et un seul épisode inférieur aux autres sur presque 40 B.D., c’est un exploit :-P Car les autres, même si certains ont ma préférence, ce n’est jamais que pour une question d’intérêt et de goûts personnels, et non pas pour la qualité de l’album en lui-même. - J’ai donc été très surpris quand j’ai lu sur un site de BD online (bd-gest.com, IIRC) que l’album était “un retour aux sources”...

    J’ai, au contraire, eu un peu peur que le passage chez Glénat ait causé un certain relâchement dans la B.D.! Mais, heureusement, mes lectures suivantes, "Le Réveil du Mirmidon" et "Casse-Tête Olmèque", m’ont pleinement rassuré : histoires magnifiques (avec ces références qui en font tout le charme, et l’humour qui caractérise cette série géniale) et dessins au top, ouf ! Le Scram’ vit toujours !

    Merci aux auteurs pour cette bande dessinée brillante !

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 2 janvier 2009 à  23:24 :

      Rien à dire. Pour moi, Gos fut un assistant doué de Peyo, ensuite le repreneur de Gil Jourdan au dessin (Tillieux etant trop occupé par ses nombreux scénarios à succès...).
      Avec le Scarameustache, il introduisait la SF gentille dans les pages de Spirou, mais ses Galaxiens firent mal aux dents. Donc, sans moi ! Je préfere relire Carats en vrac, excellent !!!

      Répondre à ce message