Goldorak et l’art

9 novembre 2014 1 commentaire

Depuis le 5 novembre dernier et jusqu’au 17 janvier 2015, la galerie Sakura propose de célébrer Grendizer, le robot OVNI alias Goldorak à travers les travaux de 16 artistes, photographes, plasticiens et sculpteurs, rassemblés dans une exposition intitulée Goldo Expo !

La galerie de Jean-Baptiste Simon et Matthieu Taravella créée en 2010 est coutumière de ces détournements qui avaient déjà eu récemment comme "victimes" les super-héros américains dans un événement intitulé "la super-expo". Ces œuvres sont en vente, qu’il s’agisse de multiples à quelques centaines d’euros à des pièces plus "conséquentes" à plusieurs milliers d’euros.

Cette fois, c’est le chevalier des temps nouveaux de Go Nagaï qui est le sujet d’une réinterprétation souvent assez drolatique. Sculptures, photos, performances se saisissent du robot de lumière dans une démarche d’ "Art Ludique", sorte de prolongement moderne du Pop Art. Rafraîchissant.

DP

GALERIE SAKURA

21, rue du Bourg Tibourg 75004 Paris

Le site de la Galerie

http://www.galerie-sakura.com

Accès libre du mardi au vendredi de 12h à 20h, les samedis et dimanches de 11h à 20h.

Goldorak et l'art
L’artiste Lise Halluin, connue sous le vocable de Ideealize, utilise des polygones et une touche chromatique à la Delaunay pour évoquer le héros de son enfance.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
La tôle du container est le support d’Alain Louiset qui confère au chevaier des temps nouveaux une puissance consistante.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Pimax, connu pour ses pochoirs, met la focale sur le "Gold" de Goldorak dans ses résines multiples.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Orfèvre de la synthèse visuelle, le photographe Dario D’Angelo synthétise la force d’évocation du robot Grendizer avec une simple paire de bananes !
Photo : Galerie Sakura ©Dario D’Angelo

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :