Gwen de Bonneval : Moins d’éditorial, plus d’écriture

6 mai 2009 0 commentaire

On connaît Gwen de Bonneval l’auteur, le dessinateur de Monsieur Forme et de Basile Bonjour, le scénariste de Gilgamesh (avec Frantz Duchazeau) et de Messire Guillaume (avec Mathieu Bonhomme).

On connaît aussi son travail d’éditeur, notamment de la revue Capsule cosmique qui réunit un bon nombre de talents parmi lesquels Stéphane Oiry, Matthieu Bonhomme, Frantz Duchazeau, Lisa Mandel et bien d’autres.

Après l’arrêt de cette revue, il se relança dans l’aventure éditoriale avec le label Sarbacane qui réunit un catalogue plus que flatteur en l’espace de deux ans.

Mais aujourd’hui, Gwen de Bonneval veut prendre un peu de champ : « Je vais prendre un peu de recul sur mon activité de directeur de collection pour me remettre plus activement à mes travaux d’auteur. Entre l’aventure Capsule cosmique puis Sarbacane, je ne tenais pas assez le pinceau ni la plume à mon goût.... faute de temps. [...] Mais aujourd’hui écrire et dessiner -même si je n’ai jamais vraiment abandonné- me manquent terriblement.

Mais cela ne veut pas dire qu’il abandonnera pour autant tout travail éditorial pour le label qu’il a contribué à lancer : «  Je ne serai plus responsable du “pôle bande dessinée” dans son intégralité. Plutôt “directeur d’ouvrage” que “directeur de collection”. Dès la rentrée scolaire prochaine, parmi les albums qui sortiront, certains seront suivis par Frédéric Lavabre, le directeur de Sarbacane. Dont La vierge froide et autres racontars, d’après Jorn Riel, dessiné par Hervé Tanquerelle et scénarisé par... moi même. Un moyen de prolonger ma collaboration avec Sarbacane tout en me sentant en phase avec mes aspirations actuelles. »

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?