Idéfix, toujours plus irréductible !

1er mars 2021 1 commentaire

BÊTE AU POIL. Astérix et Obélix, le village d’irréductibles, la potion magique, les romains qui volent à coups de baffes, OK, on connaît ! Mais Idéfix le chien, compagnon d’aventure fidèle d’Obélix et Astérix, que sait-on de lui, de son passé ?

Bonne question. Une légitime interrogation des lecteurs à laquelle Les éditions Albert-René se préoccupent de répondre, avec, on le devine, le maximum de mordant. Déjà avec une série animée de 52 épisodes en 3D, intitulée "Idéfix et les Irréductibles", toujours prévue pour 2021, année où quelques rires et sourires en plus seront les bienvenus pour tous. Mais aussi avec un album de BD dessiné par Jean Bastide et scénarisé par Matthieu Choquet qui portera le même titre.

Mais voilà que le dessinateur Philippe Fenech, grand fan d’Uderzo au point de marcher dans ses pas depuis longtemps, nous annonce sur Facebook qu’il va faire partie de l’aventure.

Idéfix, toujours plus irréductible !
Beau dessin et encrage de Philippe Fenech, dans les pas de géant d’Albert Uderzo.
© Les éditions Albert-René.

En hommage au maestro, Fenech avait confié en mars dernier, lors de la disparition du dessinateur mythique : « J’ai cinq ans et le talent d’Albert Uderzo vient de m’exploser à la figure… je ne sais pas encore lire, mais de cette « Odyssée d’Astérix » que vient de m’offrir mon oncle, je comprends tout. Pas une case ambigüe, pas un dessin de travers, l’histoire est claire, même sans les textes. Je découvrirai plus tard le génie de Goscinny, mais à cet instant, je suis frappé par la grâce de ce dessin. J’ai cinq ans, et cet album, je le lis, et le relis, jusqu’à ce que les pages s’arrachent. Je le redessine, l’étudie, bref… Uderzo vient de décider de mon avenir.

J’ai 24 ans, j’ai suivi ses pas, trop peut-être, beaucoup de projets sont refusés car on me dit que je fais du « sous-Uderzo », j’aurais pu mal le prendre, mais pour moi c’est un compliment. On ne peut faire QUE du sous-Uderzo. Et c’est déjà bien…

J’ai 28 ans mon premier album sort. Grâce à mon ami et scénariste Curd Ridel, le maitre accepte, d’en faire la préface… On ne peut me faire de plus beau cadeau… Puis arrive la rencontre avec ce père spirituel. Je n’ai osé en rêver, et pourtant il est là, devant moi, à me raconter des anecdotes, m’encourager, débordant de gentillesse et d’humilité…. Et moi, impressionné, je peine à sortir quelques mots… Ce jour-là, en 2004, j’ai à nouveau cinq ans… »

Phillipe Fenech et ses Cop’s.
Photo : DR / Bamboo

En supplément de cette annonce qui semblait, on le comprend, sacrément le démanger, Philippe Fenech nous propose quelques images, assez réussies, dans la veine du titan du crayon et du pinceau qu’était Albert Uderzo : « Je peux enfin parler de ce sur quoi je travaille depuis quelques mois en parallèle des mes "Cop’s" [la série qu’il anime sur scénario de Christophe Cazenovechez Bamboo Édition. NDLR.] Ceux qui connaissent ma vie et mon amour pour Uderzo et Goscinny, savent à quel point j’ai pu relire vingt fois un certain mail reçu des éditions Albert René en mai l’année dernière ! Je n’en croyais pas mes yeux et j’ai d’abord cru à une farce.
Et me voilà parti dans l’aventure d’un petit chien Gaulois bien connu ! Merci de leur confiance et de ce joli cadeau, que je partage avec l’ami Jean Bastide !
 »

Un encrage exceptionnel
© Les éditions Albert-René.

Assez des chauves-souris contagieuses, des pangolins faux-coupables, des virologues de tout poil et des Coronavirus particulièrement empoisonnants : l’année 2021 sera celle des chiens, petits ou grands, épris de liberté ! Gare aux fesses toutes roses des romains qui s’interposeraient, par Toutatis !

PA

Idéfix en vedette. Coups de patte et coups de dents en perspective.
© Les éditions Albert-René.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :