Jaïr Bolsonaro , le nouveau président du Brésil va-t-il interdire « Le Zizi sexuel » ?

1er novembre 2018 1 commentaire

Après l’élection du populiste Jaïr Bolsonaro, élu dimanche président du Brésil, va-t-on interdire «  Le Guide du zizi sexuel » d’Hélène Bruller et Zep (Ed. Glénat) traduit dans ce pays ?

Le candidat l’avait en effet dénoncé avec virulence en le brandissant à l’antenne, prétendant qu’il s’agissait là d’un "kit gay" destiné aux 9-13 ans et distribué dans les écoles et susceptible de pervertir la jeunesse de son pays.

Sous l’emprise des églises chrétiennes (catholiques, adventistes…), l’Amérique du Sud n’était déjà, pas très libérale en matière de mœurs. Le Chili, par exemple, interdit même de parler de l’avortement en public, considérant qu’il s’agit là d’une promotion pour une pratique illégale.

Volontiers homophobe, peu regardant pour les droits du citoyen, le président du Brésil s’apprête à faire entrer une certaine tolérance brésilienne dans des jours sombres. La bande dessinée qui y tient une place éminente, avec notamment les héros du « Walt Disney brésilien » Mauricio De Souza, l’auteur de la plus célèbre bande dessinée brésilienne : Turma da Mônica et de jeunes artistes qui sont publiés jusque chez nous va-t-elle en essuyer le contrecoup ?

Affaire à suivre.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Bonjour Malheureusement, ce politicien est ignorant à l’extrême. Il utilise les gens comme une marionnette.
    Il est capitaine de l’armée, mais est actuellement réserviste. En 1987, alors qu’il était capitaine actif, il a essayé de faire exploser des bombes contre un barrage et contre l’académie militaire sous le prétexte de protester contre les bas salaires. Il a dit que le ministre de l’armée n’avait aucune autorité. Le plan de Bolsonaro a été découvert et il a été expulsé de l’armée. Sa carrière politique l’a sauvé.
    Un facteur qui l’a aidé à remporter la présidence a été le vote des électeurs évangéliques.Bien que le Brésil soit considéré comme un pays à majorité catholique, il y a eu une forte montée évangélique au cours des 30 dernières années.Une partie des fidèles évangéliques est composée d’anciens catholiques.
    Bolsonaro utilise le maccarthysme pour attirer des adeptes.

    Répondre à ce message