Japan Expo 2014 - La conférence de Ippei Kuri

7 juillet 2014 0 commentaire

Dans la multitude d’invités à Japan Expo cette année, il en est un qui se démarquait par son aura de légende toute particulière : Ippei Kuri, 74 ans, fondateur avec ses deux frères du studio d’animation Tatsunoko Production [1].

Le studio fut fondé en 1962, alors que deux des frangins, dont Ippei Kuri, travaillaient comme mangaka. C’est la diffusion de l’animé d’Astro Boy, réalisé par le studio d’Osamu Tezuka, qui les incita à se lancer dans cette aventure, complètement folle pour l’époque.

Spécialisé dans les séries télévisées, le studio a produit de nombreux succès, tels que Speed Racer (1967-1968), Gatchaman (1972-1974), Casshan (1973-1974) et Time Bokan (1975-1976). Certains d’entre elles furent diffusés à l’international, ce qui pour l’époque était exceptionnel – et qui explique la popularité du studio aux États-Unis, dont les œuvres ont ainsi bercé l’enfance de nombreux petits Américains.

Ce fut donc un immense plaisir et honneur pour les amateurs d’animation de rencontrer cette légende vivante qui a participé à la naissance de l’animation télévisuelle japonaise.

Un grand de l’animation mais également un grand mangaka, dont Isan Manga a sorti en juin dernier, l’intégrale d’une œuvre de jeunesse : Judo Boy – qui fut adaptée en animé... par le studio Tatsunoko évidemment !

Japan Expo 2014 - La conférence de Ippei Kuri

La conférence se déroula sous la forme de questions-réponses avec le public, car M. Ippei Kuri désirait échanger le plus possible avec l’audience française.

Il fut d’abord question de son manga actuel, un strip en quatre cases destiné aux enfants qui tranche avec ce qu’il avait fait jusqu’à présent et qu’il explique tout simplement par le fait d’être devenu grand-père !

Autre thème abordé : l’adaptation cinématographique de Speed Racer par les frères Wachowski. Son opinion est que s’il trouvait le film très bien en soi, son style jeu vidéo dans la narration le gênait. Il aurait préféré un scénario écrit différemment.

Concernant le remontage et la censure de Gatchaman, rebaptisé La Bataille des planètes, M. Ippei Kuri a trouvé dommage que les Américains à l’époque n’aient pas trouvé leur animé assez bon en l’état. Cependant il considère ces modifications comme un moindre mal, étant donné que cette diffusion permit de faire connaître cette œuvre, puis d’autres de leur studio ensuite, dans le monde entier.

Les héros de Gatchaman qui ont inspiré les séries « live » de sentai, comme Bioman !
Gatchaman @ Tatsunoko Production

Les échanges continuèrent ainsi autour de certains animés, sur les débuts du studio, et son style.

M. Ippei Kuri reconnut qu’ils avaient été très naïf à l’époque de monter ainsi leur studio. Leur première série fut un gouffre financier qui leur laissa un déficit béant. Néanmoins cette première œuvre convainquit un sponsor, un fabricant de jouet, et la chaîne Fuji TV de les financer, ce qui permit de continuer l’aventure.

M. Ippei Kuri insista bien sur le fait que leur aventure fut possible grâce à la voie que leur montra Osamu Tezuka. Avant l’adaptation d’Astro Boy, même s’ils admiraient les dessins animés de Disney ou les Tom et Jerry, il ne leur serait jamais venu à l’esprit qu’eux, Japonais, puissent produire des dessins animés ! Une chose qui paraît difficile à croire de nos jours...

GB (photos également)

[1L’an dernier Japan Expo avait déjà organisé une exposition pour les 50 ans du studio Tatsunoko Production.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?