Japan Expo 2019 - Choses vues #7 : comment la SNCF gâche la fête

6 juillet 2019 1 commentaire

Ras-la-casquette de Détective Conan ! Une fois encore, la SNCF a montré, à l’occasion de la 20e édition de la Japan Expo, la nullité de son management et sa légèreté dans le traitement de sa clientèle. Hier soir, nous étions quelques rédacteurs d’ActuaBD à partir un peu plus tôt, vers 17h00, histoire de prendre le temps d’écrire quelques chroniques qui vous racontent les incroyables aventures que nous avons vécues toute la journée à l’occasion de cette 20e édition-anniversaire.

Et puis là, patratras ! Ce qui devait s’avérer une retraite bien sage a tourné en calvaire à cause de la SNCF. Cela avait commencé dès le matin. L’application du Transilien résumait la situation avec ce mot : « Trafic perturbé ». Tu l’as dit, bouffi ! on l’avait constaté. Mais cela avait fini par s’arranger… Ouf ?

Japan Expo 2019 - Choses vues #7 : comment la SNCF gâche la fête

Hé non, le soir, rebelotte, sauf que cette fois, les minutes se prolongèrent. Face à nous une marée de migrants, des pikachus trempés de sueur, des Super Mario super-énervés faisant des bonds de colère, des elfes fulminants proférant des formules maléfiques, des Kira prêts à inscrire les responsables du trafic de la SNCF sur le carnet noir de Death Note…

La fine équipe partie à 17 heures arriva finalement à 21 heures chez elle pour éviter le statut de sardines finissant en limaces dégoulinantes. Ce n’était pas un train que nous avions pris, mais une galère !

Le 20e anniversaire de la Japan Expo devait être une fête. Elle a été proprement gâchée. Merci qui ? Merci la SNCF !

DP

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Je confirme, quelle "organisation" complètement bordélique ! Et ça a continué à Roissy, le Rer s’arrêtant au T1 au lieu du terminal 2 tgv 😠. On a frôlé l’émeute devant des touristes ahuris ... Et à Roissy T2, rebelotte sous une chaleur étouffante : pas de sandwicherie ouverte passées 21h, pas de prises fonctionnelles pour charger son portable, des gens par terre ou qui errent car on est bloqués par les policiers ... le temps de régler une histoire de colis suspect... des gamins qui pleurent de fatigue et de soif et la moitié des distributeurs HS... Ca ne gêne pas plus que ça le personnel présent🙄. Le pompom c’est nos amis japonais qui sont aussi pris en otage en sortant ... après 48h de représentation. J’admire leur flegme. La honte qd mm qd on connait l’extrême ponctualité et le confort des transports nippons 😅. On passe franchement pour des guignols, comment s’afficher devant les autres nations🤡...

    Répondre à ce message