Japan Expo – L’algorithme Lego : comment tout faire tenir dans le coffre ?

14 juillet 2013 0 commentaire BD d’Asie

Au Comic Con, on trouve de tout. Même un stand lego. Mais le stand lego, ce n’est pas n’importe quoi. Ce n’est pas vous ou moi, montant une misérable tour qu’on aura tôt fait de renverser dans un fracas jouissif.

Lego, au Comic Con, ce sont de gigantesques installations, à l’effigie de grandes sagas, telles Star Wars ou Harry Potter, qui auront valu sueurs froides et nuits blanches à leurs concepteurs, membres de l’association FreeLUG

Parmi les œuvres exposées, le joyau de la collection, cette année semblait être la reproduction intégrale de l’École de magie de Poudlard. Au bâtiment que l’on pouvait déjà observer l’an dernier s’y est ajouté un deuxième, un train, de nouvelles pièces et saynètes.

Les épisodes marquants des aventures du jeune Harry Potter sont à dénicher en tournant autour de la structure : ici, le saule cogneur, là la chambre des secrets. Des détails comiques, parodiques, sont bien sûr, comme toujours dans ces installations, à déceler.

Japan Expo – L'algorithme Lego : comment tout faire tenir dans le coffre ?

Interrogé sur sa passion, Éric Pilhan, à qui l’on doit le bâtiment et qui peste contre son voisin de convention, le ring de catch cette année, confesse des nuits sans sommeil, des tournées à droite à gauche pour montrer sa création.

Mais d’ailleurs, comment on achemine une si précieuse et fragile beauté ? Et bien parce que tout est démontable, avec des charnières, ça se plie, s’agence, et ça tient pile comme il faut dans le véhicule. Mais sièges arrière enlevés. Elle et lui seulement en voiture.

Car les amours singulières sont aussi les plus exclusives.

AP

Voir en ligne : Album photo facebook dédié à la présentation de Poudlard à Japan Expo / Comic Con 2013

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.