Jean-Patrick Manchette dans la collection Aire Libre

Le romancier qui a redynamisé le roman noir français dans les années 1970 jusqu’à son décès prématuré en 1995 avait seulement trouvé Tardi comme dessinateur à sa mesure. Ensemble, ils avaient fait Griffu (aujourd’hui chez Futuropolis), Tardi reprenant quelques années plus tard l’adaptation du Petit bleu de la Côte Ouest aux Humanoïdes Associés. Cette fois, c’est Max Cabanes qui s’y colle, avec Doug Headline, le propre fils de Manchette, écrivain et cinéaste, au scénario.

Une histoire qui s’intitule La princesse du Sang, en deux tomes dont le premier devrait paraître le 2 octobre prochain.

C’est brillant, enlevé, puissant. Sans doute l’un des meilleurs polars de la rentrée BD de cette année. Nous vous en reparlerons.

Un joli coup pour José-Louis Bocquet, le patron de la collection Aire Libre.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • N’oublions pas Mélanie White avec Serge Clerc !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 3 juin 2009 à  00:03 :

      Peut-on parler de bande dessinée ?

      Répondre à ce message

  • Doug Headline a aussi participé à Métal Hurlant et est le co-fondateur des éditions Zenda.
    C’est donc un retour pour lui à la bande dessinée.

    Répondre à ce message

  • Un peu hors-sujet : Manchette avait signé la traduction des Watchmen. Hors la nouvelle édition ne crédite personne et je n’ai pas eu l’occasion de comparer les traductions... Sait-on si sa trad’ est passée à l’as (ce serait vraiment dommage) ou si elle a été conservée ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel D. le 5 juin 2009 à  23:16 :

      la traduction des éditions panini n’a rien à voir avec celle de Manchette, il suffit de comparer les versions Zenda-Delcourt et celles de panini pour s’en rendre compte. Manchette s’était littéralement approprié les textes et dialogues d’Alan Moore ; le traducteur de panini fait ce qu’il peut, mais son travail laissera un arrière goût amer à ceux qui ont lu la version originale. Reconnaissons lui le mérite d’avoir mieux fait qu’Arédit dans ce domaine (deux fascicules publiés à la fin des années 80), mais je conseille aux amateurs de traduction parfaite d’aller fouiner dans les bibliothèques municipales où l’on trouve encore les éditions Delcourt et Zenda, la force et la subtilité de l’oeuvre originale leur apparaitront alors.

      Notez toutefois que panini était d’accord pour reprendre (moyennant finances) la traduction de Manchette. Il semblerait que ses ayant-droit aient décliné l’invitation.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 8 juin 2009 à  16:12 :

        D’après le site internet consacré à Manchette, Panini a refusé de payer les droits d’auteurs au traducteur, en l’occurence aux ayants-droit.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 9 juin 2009 à  11:38 :

          Pour être précis sur ce point, je n’ai été informé de l’absence de la traduction de mon père de l’édition Panini qu’après la parution de celle-ci.
          En juillet 2008, j’ai appris de mon camarade Guy Delcourt, qui avait réuni comme on le sait en un seul beau volume l’édition Zenda des Watchmen, que DC Comics avait repris ses droits sur tous les titres que Zenda puis Delcourt avaient publiés et revendu tout cela à Panini. Pour des raisons économiques semble-t-il, Panini a ensuite préféré faire tout retraduire plutôt qu’avoir à verser des droits au titre des traductions préexistantes.
          Personne de chez Panini ne m’a jamais contacté ni rien demandé ou proposé pour l’utilisation de la traduction, et à vrai dire c’est dommage, car je leur aurai peut-être bien donné l’autorisation de l’utiliser gratuitement, simplement pour qu’elle reste disponible pour les lecteurs. Je trouve regrettable que l’excellent texte français de cette si extraordinaire BD, que mon père aimait beaucoup, ne soit désormais plus accessible que par le biais des librairies d’occasion.
          Peut-être qu’un de ces jours, la traduction de Manchette sera téléchargeable quelque part sur le web...? Espérons-le !
          Doug

          Répondre à ce message