Jour J, T 13 - Colomb Pacha - par Duval et Pécau - Emem - Éditions Delcourt

14 septembre 2013 0 commentaire

Le 2 janvier 1492, le dernier royaume musulman d’Espagne s’effondre... et pourtant si, en l’an 897 de l’Hégire, Christophe Colomb avait découvert l’Amérique au nom des Omeyades ?

Pour le 13e numéro de la série "Jour J", Fred Duval et Jean-Pierre Pécau ont élaboré un scénario séduisant :

Dans une Espagne qui n’a pas vu la chute du dernier royaume musulman, Christophe Colomb s’est converti à l’Islam pour obtenir le financement de ses projets, soutien que lui refusaient les rois catholiques et, surtout le roi de France, sous prétexte de difficultés économiques.

C’est donc au nom d’Allah qu’Abdel Colomb découvre le nouveau Monde et qu’il en prend possession pour l’émir de Corfou, commandeur des croyants.
Mais, très rapidement des dissensions apparaissent dans la petite troupe constituée de musulmans, de juifs et de chrétiens... discordes confessionnelles, intraconfessionnelles, sans compter les actions sournoises de l’espion du roi de France qui pense pouvoir doubler tout le monde !

Certes, le procédé est toujours le même dans cette série : il s’agit d’imaginer ce qui se serait passé si… les événements s’étaient déroulés différemment.

Le territoire nord-américain est bien agité en cette fin d’année 1492. Avant de poursuivre leur route, les explorateurs y découvrent certes des autochtones divisés, mais aussi des Vikings solidement établis et sanguinaires à souhait !

Les ingrédients pour donner à cet épisode une apparence d’actualité ne manquent pas : Moktar, l’extrémiste abbasside, est intolérant à l’extrême, les actes de l’espion Tika Eregoi préfigurent les duplicités de la politique étrangère française et Josua Cohen, le médecin juif idéaliste, est un précurseur de l’humanitaire.

Le dessinateur Emem fait évoluer les personnages volontiers agressifs, violents, dans des forêts et des sous-bois qui recouvrent tout le territoire ; les scènes de combat sont nombreuses. Tout est sombre, à l’image de cette conquête.

Bien sûr, les scénaristes nous rappellent que Colomb ne fut pas le premier à découvrir l’Amérique, mais nous ne pouvons pas nous empêcher de voir presqu’un microcosme de la réalité contemporaine dans cette belle fiction uchronique, riche en actions… et donc regretter que les divergences de points de vue ne soient pas davantage mises en valeur.

BG

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Jour J, T 13 - Colomb Pacha - par Duval et Pécau - Emem - Éditions Delcourt
Jour J, T 13 - Colomb Pacha - par Duval et Pécau (sc.) - Emem (Dess.)
(c) Éditions Delcourt

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?