L’Art du chevalement - Par Philippe Dupuy & Loo Hui Phang - Futuropolis

11 décembre 2013 4 commentaires

Les musées décentralisés ont besoin de se faire connaître. Et comme le Louvre de Paris avait déjà son album, le petit frère lensois devait l’imiter.

Pour l’exercice demandé, Dupuy (en solo, pas si fréquent) illustre un scénario de la femme de lettres et de télévision Loo Hui Phang. Pour relier la mémoire de la mine si importante pour la région et les œuvres d’art du musée, les auteurs projettent un jeune ouvrier au milieu des tableaux... L’occasion d’une visite émerveillée, entre rêve et réalité, sans oublier une plongée dans les civilisations anciennes.

Une jolie atmosphère, un ton poétique sensible, mais il manque tout de même un petit quelque chose. Pour évoquer des œuvres d’art aussi variées et importantes, un dessinateur réaliste semblait plus judicieux.

DT

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

L'Art du chevalement - Par Philippe Dupuy & Loo Hui Phang - Futuropolis

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • peut-être que, justement, évoquer ne veut pas dire reproduire

    Répondre à ce message

  • le Louvre de Paris avait déjà son album

    Son album ? Vous voulez dire ses albums, ou son album annuel ! Le Louvre Paris en a maintenant neuf : un par an depuis celui de Crécy en 2005, par différents auteurs de Futuro Bis.

    Dupuy (en solo, pas si fréquent)

    C’est celui de Dupuy & Berbérian ? Pourquoi il dessine comme Sfar & Blain ? J’aime bien l’image hein, mais c’est pas bizarre de prendre Dupuy pour faire du Sfar & Blain ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 décembre 2013 à  17:17 :

      Je ne vois pas le rapport avec sfar et blain. Plutôt avec Francois Avril ou ... Dupuy-Berberian (dans certaines de leurs illustration plutôt que dans leurs bd) !!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 12 décembre 2013 à  13:15 :

        Je ne vois pas (mais alors vraiment pas) le rapport avec François Avril. Personne ne voit le rapport avec rien, on est mal barrés... Comparaison est déraison !

        Répondre à ce message