L’Île au trésor - R. L. Stevenson, illustré par R. Follet (trad. T. Varlet) - Dupuis

4 janvier 2014 1 commentaire

Le jeune Jim Hawkins a mis la main sur la carte d’une mystérieuse île au trésor. Accompagné du docteur Livesey et du squire Trelawney il se lance en expédition en quête de la fortune. Mais à bord de l’Hispaniola où ils ont embarqué se trouve le cuisinier John Silver, en fait un traître et un pirate, bien décidé à s’emparer du trésor. Rapidement les matelots se rallient à la cause de John Silver et de violents affrontements opposent les deux partis.

Une édition qui élargit l’offre pour ce classique indétrônable de l’aventure pour jeunes lecteurs. Entre les livres trop ciblés "collégiens" dans des collections certes bon marché mais parfois abrégeant le texte (celle du livre de poche par exemple) et l’adaptation BD de Chauvel, il restait un espace pour cette version illustrée. D’autant que Dupuis a choisi la traduction de Théo Varlet, auteur surréaliste du siècle dernier et signant les versions françaises d’une bonne dizaine d’ouvrages de Stevenson.

Avec le sceau Aire Libre, le roman se rapproche du lectorat adulte, même si en matière d’images, il ne propose que 6 fresques au lavis. La cohérence du projet tient à la préface de Rodolphe, lui-même auteur, avec Follet, d’une biographie en BD de l’écrivain.

DT

L'Île au trésor - R. L. Stevenson, illustré par R. Follet (trad. T. Varlet) - Dupuis
L’île au trésor par Follet © Dupuis 2014

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • N’aurait-il pas mieux valu réaliser un beau cahier, enrichi de ces superbes illustrations, avec un entretien, un dossier historique et graphique, en conclusion de la bio de Stevenson illustrée par Follet ? Cette réédition me semble un peu surannée... et "déplacée" dans le contexte Aire Libre. Mes libraires n’ont pas réussi à en vendre un seul exemplaire... Par contre l’album écrit par Rodolphe est très beau... mais il me semble que... comment dire... le dessin de Follet est tellement beau. J’ai l’impression qu’aucun des scénarios qu’on lui soumet depuis des années n’est à la hauteur de ses capacités graphiques : affaire Dominici, roman de J. Pasteur... Seul le diptyque écrit par Duchâteau au Lombard était digne de cet illustrateur de Jean Ray, qui brille dans le genre fantastique. Une biographie dessiné de Stevenson, même avec le génie de Rodolphe... C’est superbe mais j’attends toujours l’album de Follet qui me bluffera autant par les dessins que par l’ingéniosité et le côté novateur de son scénario.

    Répondre à ce message