L’écologie selon Lagaffe

14 juin 2009 7 commentaires Albums
L'écologie selon Lagaffe

Après le décès d’André Franquin et l’arrêt de sa série Gaston Lagaffe, les éditions Marsu Productions ont la tâche délicate de pérenniser son œuvre. Différents livres regroupant ses dessins –plus ou moins- inédits ou d’autres analysant son œuvre ont été publiés par l’éditeur monégasque, avec un certain respect.

Malheureusement, les inédits se font aujourd’hui plus rares. Marsu Productions est donc contraint de publier des compilations. Une première était sortie en 2007 pour célébrer les 50 ans de création de Gaston Lagaffe.

Aujourd’hui, ce recueil de planches issues de Gaston Lagaffe répond à une thématique bien en vogue ces temps-ci : l’écologie.

Chacune des pages de l’album est accompagnée par une note reprenant une date marquante dans l’histoire de l’écologie. Franquin a toujours eu un sentiment écologiste. En 1956, il signa sa meilleure preuve, une aventure de Spirou et Fantasio intitulé Le Nid des Marsupilamis, un album-documentaire nous dévoile les habitudes et comportements du fantastique animal.

Franquin était affligé par les affres de la pollution et de la circulation urbaine : il a d’ailleurs réalisé de nombreux gags sur le sujet qui prennent place logiquement dans ce recueil. Mais tout au long de son œuvre, on trouve d’autres liens avec l’écologie : Gaston transforme des parcmètres en espace vert ; il invente une machine à tailler le gazon sans couper les pâquerettes ; il crée un mécanisme de presse-agrume qui se met en route à l’ouverture de sa porte de bureau, etc.

Au travers de ces gags, Franquin n’hésite pas à jouer avec l’image et la narration pour charger son message de pessimisme.

L’écologie selon Lagaffe nous permet de redécouvrir avec bonheur une partie de l’œuvre de Franquin et de se rappeler qu’il fut un auteur inquiet par l’évolution du monde.

NA

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • L’écologie selon Lagaffe
    15 juin 2009 15:45

    un chef d’oeuvre immortel de la BD. Il y a dans chaque planche de Franquin plus de talent et d’inventivité que dans de nombreux albums récents à tendance suit disant moderne ou branchée. Il faudrait imposer ce genre de livre au lycée, pour montrer aux jeunes les limites du manga.

    Répondre à ce message

  • L’écologie selon Lagaffe
    1er juillet 2009 09:48, par Bill Boquet

    Dommage que la démarche se limite à Gaston. Il y a, par exemple,dans les Idées Noires des morceaux d’anthologie sur l’écologie...

    Répondre à ce message

  • L’écologie selon Lagaffe
    27 juillet 2009 12:26, par Flocon

    Ben moi , ce que je ne comprends pas c’est pourquoi les studio Marsu Prod continuent le Marsupilami mais pas Gaston ?
    Quiconque sait dessiner le marsu sait dessiner Gaston non ?
    Enfin sans doute un caprice d’auteur....

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 juillet 2009 à  16:22 :

      Ce serait pas plutôt un caprice de lecteur, ça ?!

      Répondre à ce message

      • Répondu par Flocon le 28 juillet 2009 à  12:04 :

        hé bien ça ne te dirait pas de lire de nouveaux gag de gaston ????

        Répondre à ce message

        • Répondu le 28 juillet 2009 à  14:04 :

          De mauvais gags avec des mauvais dessins et sans l’auteur originel, non, j’ai pas envie du tout. Pour le Marsupilami, les auteurs qui ont repris sont partis d’une base établie par Franquin lui-même, mais cet univers d’un personnage au départ secondaire était à peine esquissé . Pour Gaston, il s’agirait de reprendre la série la plus personnelle de Franquin et j’entends déjà les râles des déçus.

          Toutes les reprises ont leurs qualités et leurs défauts ; disons que pour cette idée, la barre est placée très très haut. Le risque est grand .

          Répondre à ce message