L’éditeur de la BD coréenne, la SEEBD en liquidation judiciaire

2 septembre 2008 0 commentaire

Jean Van Hamme l’annonçait à ActuaBD en avril 2007 : « La surproduction entraîne des déchets. Il y a aura du dégât à un moment où l’autre ».

Il semble que cette restructuration du marché a commencé et les premières victimes sont évidemment celles qui sont les plus faibles.

C’est le cas de l’éditeur de manwhas coréens SEEBD regroupant les labels Akiko, Kabuto, Tokebi et Saphira. Déposant le bilan en juin dernier, elle a été mise en liquidation judiciaire. Créée et dirigée par Christophe Lemaire, cette activité avait été un temps épaulée par Mourad Boudjellal, le patron des éditions Soleil qui, devant le peu de profitabilité de l’affaire, s’était dégagé de cette société en mai 2007. Il avait apparemment eu le nez fin.

Cette liquidation signifie un coup de frein conséquent pour le développement de la bande dessinée coréenne en France, à moins que le catalogue SEEBD ne soit repris dans le cadre de la liquidation judiciaire par un concurrent ou une nouvelle structure qui n’aurait plus rien à voir avec l’ancienne.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?