L’éternel féminin de Saseo Ono à Kawasaki

28 octobre 2012 0 commentaire

Si vos pas vous portent au Japon, allez visiter le Taro Okamoto Museum of Art à Kawasaki (on y accède relativement facilement en train à partir de Tôkyô).

Pas seulement parce que cette ville possède un musée qui détient [l’une des plus belles collections de mangas de l’archipel, le Musée municipal de Kawasaki où une sculpture d’Osamu Tezuka ("Rires"), vous accueille à l’entrée->art2783], mais parce qu’un autre musée rend hommage au peintre Tarō Okamoto qui n’a pas été sans influence sur Naruto et 20th Century Boys, et dont le père, Ippei Okamoto est l’un des plus importants mangakas d’avant-guerre introduisant Bringing up Father et Mutt and Jeff au Japon, où a lieu en ce moment une rétrospective Saseo Ono (1905-1954), célèbre dessinateur de Manga et père du célèbre critique nippon Kosei Ono qui lui-même traduisit Crumb ou Joe Sacco pour les lecteurs japonais.

Ne crânons pas inutilement : Nous ne connaissions pas le travail de Saseo Ono dont rien n’est traduit en France. Notre ignorance si bien partagée laisse entrevoir l’immense territoire inconnu que constitue pour nous l’histoire du manga, sa profondeur et ses influences. Mais les photos de l’exposition "Ono Saseo - Modern Girls on Parade" que nous envoie notre correspondant japonais laissent apparaître un véritable talent, en particulier dans le traitement des personnages féminins.

Écrira-t-on un jour une histoire des styles de la bande dessinée et notamment des différentes traditions académiques, qu’elles soient asiatiques (Lian Hua Hua, Manga,...), européennes (Paul Gillon, Paul Cuvelier ou Grzegorz Rosinski sont clairement issus d’une lignée picturale ) ou américaines (de Winsor McCay à Frank Frazetta) qui perpétuent dans le 9e art un réalisme passé de mode dans le milieu proprement artistique ?

Les images que nous vous montrons ici ouvrent cette perspective.

DP

Reportage photographique : Takanori Uno

"Ono Saseo - Modern Girls on Parade", au Taro Okamoto Museum of Art à Kawasaki

Du 20 octobre 2012 au 14 janvier 2013.

L'éternel féminin de Saseo Ono à Kawasaki





L’apport de Saseo Ono dans l’univers du manga joue un rôle déterminant par son influence sur Osamu Tezuka, en particulier dans la construction des codes du Shôjô Manga et des bandes dessinées pour adultes nées dans l’après-guerre.

Voir en ligne : LE SITE DU MUSEE TARO OKAMOTO

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?