L’intégrale de Teddy Bear, la SF de Gess avant Carmen McCallum

6 septembre 2010 0 commentaire

Les petites intégrales de Glénat & Co n’en finissent pas de faire ressurgir de vieux trésors de leurs catalogues.

Le dernier en date est le triptyque de Teddy Bear, réalisé par Gess. Quelques années avant de dessiner Carmen McCallum, il imagina cette trame qui fait honneur à ses références : L’incal et la SF en général.

Il y décrit une humanité entassée sous des dômes artificiels, la Terre étant trop polluée pour qu’on puisse y survivre. Alors que la population se nourrit d’un plancton, un groupe agroalimentaire tente d’y substituer ses propres produits via une machination démoniaque. Parallèlement à cela, Teddy Bear, un ours en peluche apparemment quelconque, passe de main en main et sème la mort sur son passage. En effet, quiconque entre en sa possession devient sujet à des délires paranoïaques et à une irrépressible frénésie criminelle…

L'intégrale de Teddy Bear, la SF de Gess avant Carmen McCallum

Ce triptyque paru à l’origine chez Zenda tient toutes ses promesses : un récit prenant bourré de bonnes idées, une excellente approche graphique pleine de punch et un épilogue qui sauve un dénouement plus léger. Les fans de Carmen McCallum qui ne connaîtraient pas encore Teddy Bear ne devront pas faire l’impasse : à 15 € l’intégrale, soit presque le prix d’un album standard, c’est une excellente occasion à saisir, surtout que le découpage aéré d’origine convient particulièrement à ce petit format. D’ailleurs, la flic aux méthodes musclées n’est pas sans rappeler la fameuse Carmen !

Dans un autre genre, mais tout aussi intéressant, Tard dans la nuit évoque le drame de meurtres irrésolus au sein d’un village canadien : suspense oppressant et grand paysage sont au programme.

CLD

En intégrales ‘Glénat’, commander :
- Teddy Bear chez Amazon ou à la FNAC
- Tard dans la nuit chez Amazon ou à la FNAC

Lire les premières planches de Teddy Bear et Tard dans la nuit.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?