La BD illustre la francophonie dans le Larousse

7 février 2006 1 commentaire Actualité
La BD illustre la francophonie dans le Larousse
André-Philippe Côté

Oui, bien sûr, on nous donne la définition de la bande dessinée, mais l’édition 2005 du Petit Larousse illustré contient également, outre les pages roses si utiles pour lire Astérix, une section sur la francophonie : historique, développement, carte géopolitique et les inévitables « régionalismes ». Une définition, c’est bien. Un dessin, c’est mieux. Après tout, ce n’est pas le Petit Larousse illustré pour rien, non ? Alors, comment expliquer aux francophones du monde ce qu’est un dépanneur ? Et si un digne représentant de la Confédération Helvétique vous parle de ses cuissettes : vous savez ce que c’est que des cuissettes ? Et un gommier ? Et si on vous invite à faire un fest-noz au bel-étage, qu’est ce que vous faites ? Larousse a eu la bonne idée de faire illustrer plusieurs de ces mots du Québec, mais aussi d’Acadie, de Louisiane, d’Afrique et d’Europe, par des dessinateurs de BD, et pas n’importe lesquels. Giraud illustre la Louisiane, Pétillon, la Bretagne et Zep, la Suisse (vous saurez de quoi vous aurez l’air en cuissettes). Olivier Marboeuf se charge de l’Afrique et François Schuiten, de la Belgique. Et pour le Québec et l’Acadie, c’est André-Philippe Côté qui illustre « dépanneur », « croche » et « tricoler », ce dernier terme étant une expression acadienne qui signifie… Non, allez plutôt voir par vous même, c’est très instructif, vous verrez !

Le Bédénaute

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :