La Cinquième Couche fête cinq albums à Bruxelles

13 novembre 2005 0 commentaire Actualité

Ce jeudi 17 novembre à 18h, à Bruxelles, l’éditeur belge La Cinquième Couche ouvre une exposition [1] et annonce force réjouissances ce soir-là [2] à l’occasion de la publication de cinq de leurs récentes nouveautés : Les Heures de verre d’Alice Lorenzi, une sorte d’avatar graphique belge du gongorisme, Clair-Soleil d’Olivier Spinnewine, un recueil de souvenirs graphiques familiaux, La Régression de François Olislaeger et William Henne, une tentative de créer « la première BD hip hop » et enfin La Station de William Henne où ce qui pourrait être la gare d’Anvers est le théâtre d’un jeu de rôle décalé et poétique. Enfin, la quatorzième livraison de la revue Écritures consacrée à deux sujets liés : Guillaume Dustan, le romancier gay récemment disparu, et la question de l’engagement. En supplément, un CD audio, Ô Fantasma, où Guillaume Dustan dit et lit ses textes.

Une démarche éditoriale en dehors des sentiers battus qui vaut réellement le détour.

DP

Voir en ligne : Le site des éditions Cinquième Couche

[1Du 19 au 20 novembre, 131 rue Sans-Soucis, 1050 Bruxelles (entrée libre).

[2Concerts-performances de Samir Barris duo (Nicholas Yates : contrebasse) à 21h (special guest) Front 642 duo (Ilan manouach : clarinette, sax ; Nico Roig : guitare).

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.