La France en confinement : la librairie "Bulle" au Mans entre en résistance...

30 octobre 2020 4 commentaires

RÉBELLION. Le coup de gueule du monde de la culture et en particulier du monde du livre qui se sent délaissé par le gouvernement suscite des actes de résistance. C’est le cas de la librairie spécialisée "Bulle" au Mans dont le gérant, Samuel Chauveau a déclaré qu’il resterait ouvert.

Face à l’annonce du reconfinement, les libraires indépendants sont contraints de fermer alors que les FNAC, les grandes surfaces et les marchands de journaux restent ouverts, sans parler du géant numérique Amazon. Cette inégalité a poussé le libraire Samuel Chauveau à rester ouvert qui pousse un coup de gueule sur les réseaux sociaux : "Comme lors du premier confinement, les hypermarchés vont continuer à vendre des livres. Et, coup de tonnerre, pour ce second confinement, les FNAC sont autorisées à rester ouvertes… Là, je crois que c’en est réellement trop !"

Selon les nouvelles annonces gouvernementales, les librairies vont pouvoir mettre en place un système de click&collect : commande par Internet ou par téléphone, à charge pour le client à retirer sa commande sur le point de vente. M. Chauveau brave l’interdit, mais jusqu’où ? Jusqu’où ira sa résistance ? Jusqu’au bout, « Quoiqu’il en coûte » ?

Si déjà, cela fait réfléchir un Ministère de la Culture aujourd’hui transparent, ce serait un bon point.

KL

La France en confinement : la librairie "Bulle" au Mans entre en résistance...
Samuel Chauveau, gérant de la librairie "Bulle" au Mans
Photo : Librairie Bulle / Capture d’écran Facebook

Illustration en médaillon : © Joann Sfar

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Mais ou était ce monsieur quand les soignants étaient dans la rue pour alerter et demander des moyens pour l’hopital public entre autre des lits supplémentaires ? Certainement dans son magasin, en espérant que cela ne dérange pas les clients pour accéder à la marchandise.
    Sa colère est légitime, mais afficher derriére soi résistance est un peu excessif. Nous ne sommes pas occupé par une force extérieur que je sache. C’est une parfaite méconnaissance de ce que peut être la rèsistance qu’elle soit armée ou sociale. Disons qu’ici, elle surtout libérale et ne soulève en rien pourquoi nous en sommes là.
    Sur le deuxième volume faut surtout pas... effectivement que ce monsieur évite de nous prendre...

    Répondre à ce message

  • Samuel en Zorro contre l’injustice du deux poids deux mesures au Mans, et contre l’ineptie des fermetures de librairies partout en France . Les auteurs de bandes dessinées , et bien d’autres acteurs du livre , qui savent à quel point le réseau des libraires indépendants leur est précieux ne peuvent que soutenir cette initiative isolée pleine de panache !
    C Lax

    Répondre à ce message

  • Voilà c’est fait tous les rayons de livres sont fermés laissant la place à amazon qui éclate de rire sur le génie français.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Copaing77 le 31 octobre à  10:52 :

      Bien dit ! Vous avez parfaitement résumé le ridicule de cette situation

      Répondre à ce message