"La Mer à boire" : Blutch est de retour chez les Éditions 2024 !

22 septembre 2022 Actualité 10 Commentaires
Éditions 2024 ✏️ Blutch 🛒 Acheter

Ce n’est pas a drop in the ocean, dans le vaste monde des nouveautés BD : Blutch est bien de retour. Le 4 novembre 2022, La Mer à boire sera disponible dans les bacs. L’occasion de retrouver le virtuose Grand Prix du Festival d’Angoulême 2009.

Probablement le dessinateur le plus doué de ce que l’on a surnommé « La nouvelle bande dessinée ». D’aucuns n’hésitent pas à le qualifier de « Mozart de la bande dessinée ». Blutch lui-même.

Véritable virtuose, il est capable de produire des œuvres touchantes et sensuelles comme Péplum (Cornélius) ou autobiographiques comme Le Petit Christian (L’Association). Il a également réalisé - entre autres - un album de la série « Donjon » avec Donjon Monster : Mon fils le tueur écrit par Joann Sfar et Lewis Trondheim pour Delcourt ou un Tif et Tondu pour Dupuis. Après avoir débuté dans Fluide Glacial, il a publié principalement chez L’Association, Cornélius, Dupuis, Futuropolis et Dargaud, créant un pont entre bande dessinée alternative et classiques franco-belges.

Le voici de retour avec un album magistral en grand format, aux Éditions 2024, une « romance » de soixante-dix pages qu’il a entièrement écrite, dessinée et mise en couleurs. On vous en reparle bientôt.

KN & FH

"La Mer à boire" : Blutch est de retour chez les Éditions 2024 !
La Mer à boire © Blutch / Éditions 2024 2022
La Mer à boire © Blutch / Éditions 2024 2022
La Mer à boire © Blutch / Éditions 2024 2022

Lire également sur ActuaBD :
- Vitesse moderne - Blutch - Aire Libre, Dupuis
- C’était le Bonheur - Blutch - Futuropolis
- La volupté - par Blutch - Futuropolis
- Angoulême 2009 : L’Académie couronne Blutch, le Mozart de la bande dessinée
- Angoulême 2010 : Blutch, un président qui aime les classiques
- Angoulême 2010 : Le grand dessein de Blutch
- Blutch en finit avec le cinéma
- "Lune l’envers" de Blutch, une fable cinglante et brillante sur le monde de l’édition
- Les « Variations » de Blutch, Prix Wolinski/Le Point 2017
- Rencontres de l’illustration de Strasbourg : une 4e édition en l’honneur de Blutch et en mémoire d’Ungerer
- Expositions, livres... : le dessin de Blutch au sommet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN : 9782383870340

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Blutch est de retour chez 2024 !
    22 septembre 18:45

    Blutch, Oh Blutch, je te remercie d’apparaître à nouveau dans ton costume d’encre qui me fascine tant. Ton lecteur adoré.

    Répondre à ce message

  • A 55 ans il reprend son style Gus Bofa, drôle de parcours.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 23 septembre à  17:48 :

      Faut arrêter avec ça. Gus Bofa est une influence est une influence parmi d’autres dans son travail. A ce compte-là, on pourrait écrire que Hugo Pratt a copié Milton Canniff toute sa vie.

      Répondre à ce message

      • Répondu par en effet le 23 septembre à  20:22 :

        Très Gus bofa ce personnage Daniel, c’est indéniable.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 23 septembre à  23:08 :

          C’est ridicule. C’est Tardi, l’héritier de Bofa. Les influences majeures de Blutch sont Forest et Balthus.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Hosni le 25 septembre à  22:18 :

            Les influences majeures de Blutch sont Bofa et Beuville.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 26 septembre à  08:46 :

              Tous les grands dessinateurs ont de multiples influences. C’est quand même logique que les artistes aient un peu plus de culture que leurs lecteurs ou leurs commentateurs. Les critiques, même les meilleurs interviewers n’accèdent jamais qu’à une toute petite partie de ce qui peut traverser l’esprit d’un créateur quand il travaille.

              Répondre à ce message

            • Répondu par RD le 26 septembre à  14:05 :

              L’influence majeure de Blutch, c’est Catherine Meurisse !

              Répondre à ce message