La Traverse - Par Edmond Baudoin & Mariette Nodet - L’Association

2 janvier 2020 0 commentaire

Pour son vingtième livre chez L’Association, Edmond Baudoin propose ce qu’il sait faire de mieux : donner la parole à la nature, et la dessiner. Fruit d’une rencontre avec Mariette Nodet et sa fille, La Traverse enseigne l’humilité face à la montagne et à la vie, sans pour autant tomber dans le moralisme.

S’il est vrai que beaucoup de livres ont pour origine une rencontre, ça l’est sans aucun doute pour ceux d’Edmond Baudoin. Au départ de La Traverse, paru en octobre dernier chez L’Association, se trouve une coïncidence. Le dessinateur, attendant son train en gare de Nice après un séjour dans la vallée de la Roya, croise le regard de Mariette Nodet. Celle-ci, accompagnée de sa fille, termine un périple pédestre à travers les Alpes, du Lac Léman à la Mer Méditerranée. Edmond Baudoin retrouve dans leurs yeux cette lueur qu’il a déjà pu observer dans ceux des réfugiés notamment.

La Traverse - Par Edmond Baudoin & Mariette Nodet - L'Association
La Traverse
© Edmond Baudoin / Mariette Nodet / L’Association 2019

Mariette Nodet et sa fille sont de grandes marcheuses. Elles ont l’habitude de marcher des jours et des jours en montagne, en France ou ailleurs. D’où leur vient cette passion ? Pourquoi partir dès que possible, pourquoi à pied, pourquoi toutes les deux ? Du massif de la Chartreuse au Ladakh indien, de l’Afghanistan au Groenland, la mère et la fille ont usé leurs souliers sur des pentes rudes, dans des vallées sauvages, sur des terres arides. Elles se sont volontairement perdues au milieu d’immenses massifs, pour ne pas se perdre elles-mêmes.

Mariette Nodet l’explique longuement, avec beaucoup de pudeur mais aussi d’émotion. La marche sert à la fois d’exutoire, pour extérioriser la peine et le malheur, et de garde-fou, pour ne pas basculer dans le gouffre de la folie et de l’absurde. Car l’impulsion est dramatique : il s’agit de la disparition du mari et père, décédé accidentellement il y a une dizaine d’années. Marcher permet donc de dépasser la douleur et donner du sens tout en entretenant la mémoire du disparu.

La Traverse
© Edmond Baudoin / Mariette Nodet / L’Association 2019

La Traverse est donc un hommage multiple. À l’être aimé et absent bien sûr, mais aussi à la montagne et à la marche. Pour Edmond Baudoin, le premier mouvement est pour Mariette, mais il rend grâce lui aussi à la nature, par son dessin, et à plusieurs êtres chers, comme Michel Crespin, Charlie Schlingo et l’abbé Pierre, qui s’ils ont quitté le monde des hommes n’ont pas abandonné son esprit. Loin d’être mortifères, ces hommages résonnent comme des messages d’espoir et d’humanisme, tant les deux auteurs portent un regard apaisé sur leurs vies respectives, les rencontres qui les ont marqué et les accidents qui les ont heurté.

Le pinceau d’Edmond Baudoin sied idéalement à ce genre d’ouvrage. L’ampleur du geste, la rudesse et la souplesse du trait mêlées, la violence des contrastes et les jeux sur les matières rendent les montagnes presque palpables. Du noir vaporeux au gris gratté, le dessinateur emploie toutes les nuances pour donner corps à la diversité des monts, qui est aussi celle des sentiments. Se déployant en grande majorité sur une voire deux pages, ses dessins sont à eux seuls un voyage.

Les voix de Mariette Nodet et d’Edmond Baudoin, se succédant alternativement, scandent la lecture comme les pas scandent la marche. Elles donnent un rythme que nous prenons plaisir à casser pour se perdre dans les dessins, comme nous aimons perdre notre regard dans un paysage vu d’une cime durement atteinte. La marche et la lecture comme modes de vie : voilà qui est sage.

La Traverse
© Edmond Baudoin / Mariette Nodet / L’Association 2019
La Traverse
© Edmond Baudoin / Mariette Nodet / L’Association 2019
La Traverse
© Edmond Baudoin / Mariette Nodet / L’Association 2019

FH

La Traverse - Par Edmond Baudoin (dessin et scénario) & Mariette Nodet (scénario) - L’Association - collection Éperluette - 22 x 29 cm - 112 pages en noir & blanc - couverture souple avec rabats - ISBN : 9782844147769 - parution le 18 octobre 2019.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Lire également sur ActuaBD à propos d’Edmond Baudoin :
- Les yeux dans le mur - Baudoin et Wagner - Dupuis coll. Aire Libre
- Crazyman - par Edmond Baudoin - L’Association
- Les Essuie-glaces - Baudoin - Dupuis
- Edmond Baudoin : « Lorsque j’écris, je peins et inversement ! »
- Le Petit Train de la Côte Bleue - par Baudoin - 6 Pieds sous Terre
- Peau d’âne – Par Baudoin, d’après Charles Perrault – Gallimard
- Le Marchand d’éponges – Par Fred Vargas & Edmond Baudoin – Librio
- Tu ne mourras pas - Edmond Baudoin (adapté du roman de Bénédicte Heim) - Les contre-bandiers éditeurs
- L’Abbé - Par Edmond Baudoin - Altercomics
- Mat – Par Edmond Baudoin – Gallimard
- Baudoin & Jo Vargas : « Nos peintures se correspondent, passant du physique à l’intellectuel »
- La folie de Dali au bout du crayon de Baudoin
- Les Enfants de Sitting Bull - Par Edmond Baudoin - Coll. Bayou - Gallimard
- La Méditerranée – Par Edmond Baudoin – Gallimard BD
- Les Rêveurs lunaires : Quatre génies qui ont changé l’Histoire - Par Baudoin et C. Villani - Gallimard
- De Trondheim à Schrauwen, L’Association mise sur la diversité
- "Humains, la Roya est un fleuve" (L’Association) : Baudoin et Troubs, témoins d’une vallée solidaire
- Ballade pour un bébé robot - Par Cédric Villani et Edmond Baudoin - Gallimard BD
- Le Corps collectif - Danser l’invisible - Par Edmond Baudoin - Gallimard BD
- De la Roya à Lyon : le passage de témoin
- Les Fantômes de l’Internationale – Par Elise Thiébaut/Edmond Baudoin – La Ville Brûle

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?