"La Vie", selon Raoul Cauvin et Marc Hardy

3 août 2010 5 commentaires
"La Vie", selon Raoul Cauvin et Marc Hardy

Marc Hardy et Raoul Cauvin nous avaient habitués à leur personnage de la Mort. Un nouveau protagoniste vient contrecarrer les plans macabres de celles-ci dans Pierre Tombal.

En août 2009, Raoul Cauvin nous expliquait son envie de chambouler la série Pierre Tombal et de lui apporter un coup de fouet. « Nous avions le personnage de la Mort », nous confiait-il. « Je me suis dit qu’il serait intéressant de le confronter avec celui de la Vie. La Vie, dans mon esprit, ressemblerait à une petite fille. Elle chanterait une chanson, et quand on entendra sa voie douce, on saura que c’est elle ! D’un côté on aura donc la Mort, qui est représentée de manière assez laide par Marc Hardy. Et de l’autre, nous aurons la fraîcheur, la vie ». Le premier gag avec ce personnage est publié dans le numéro 3773, daté du 4 août de Spirou. Dans une interview publiée dans l’hebdomadaire des éditions Dupuis, Marc Hardy avoue s’être senti un peu coincé par ce personnage. « A ma connaissance, personne n’a encore dessiné la vie, dit-il. Il a fallu réfléchir, et réfléchir encore ! ». Dans le gag 213 de Pierre Tombal, la Vie suit à la trace La Mort. Cette dernière réduit les choses à néant. Et la vie transforme le néant en fleurs, au grand damne de la grande faucheuse. On imagine que Cauvin, que l’on surnomme le scénariste aux 100.000 gags, aura trouvé un nouveau ressort pour sa série.

Une composition florale accompagne les planches de ce gag
(c) Hardy, Cauvin & Dupuis

Le même numéro du journal entame la prépublication de Miss Walker, la nouvelle aventure des Tuniques Bleues. Lambil et Cauvin mettent en scène une doctoresse de légende. Malgré le fait que l’armée refuse d’incorporer une femme médecin dans ses rangs, elle parviendra à s’imposer en mettant sa vie en danger.

NA.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • "La Vie", selon Raoul Cauvin et Marc Hardy
    4 août 2010 10:23, par Blues

    Je pense que représenter la Vie sous la forme d’une petite fille (plutôt que d’une jeune fille) aurait eut un bien meilleur impact ! Car à mon sens la Vie est mieux symbolisée à travers l’innocence plutôt que la beauté (nous avons tous été innocents, mais pas forcément beaux). Et la prime jeunesse s’oppose mieux à la décrépitude avancée du personnage de la Mort. J’ajouterai aussi que la couleur bleue, froide, n’évoque pas la vie ! Il aurait plutôt fallu chercher dans les tons rouges/orangés... Mais ce n’est que mon humble avis.

    Répondre à ce message

    • Répondu par sebastien le 4 août 2010 à  14:08 :

      Je suis tout à fait d’accord avec ce commentaire. D’ailleurs, au départ, je pensais qu’il s’agissait d’une petite fille de 4 ou 5 ans qui serait mise en scène et pas une jeune femme à la jupe courte. j’aurai aussi opté pour le rose personnellement.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Blues le 4 août 2010 à  17:35 :

        Oui vous avez raison le rose aurait été plus approprié ! Car avec du rouge on aurait pu la confondre avec le célèbre petit chaperon ! :)

        Répondre à ce message

  • "La Vie", selon Raoul Cauvin et Marc Hardy
    4 août 2010 10:34, par Totoche Tannenen

    Ben... Et "Croqu’la Vie" alors ???

    Répondre à ce message

  • "La Vie", selon Raoul Cauvin et Marc Hardy
    4 août 2010 12:44, par Julien

    J’apprécie le renouvellement et l’originalité, l’histoire, tout cette implication mise dans les TUNIQUES BLEUES.
    Un immense bravo à Lambil & Cauvin là dessus !

    Répondre à ce message