La relaxe de « Charlie Hebdo » confirmée en appel

16 mars 2008 0 commentaire Actualité

Caricaturer Mahomet ne constitue pas une injure vis-à-vis des Musulmans. Telle est la décision de la Cour d’Appel du 12 mars 2008 qui a confirmé la relaxe de Cabu et du directeur de la publication de Charlie Hebdo, Philippe Val obtenue le 22 mars face au Tribunal correctionnel de la 17ème chambre de Paris.

Ce procès faisait suite à la publication dans Charlie de deux caricatures danoises publiées dans le journal danois Jyllands-Posten qui avait provoqué des troubles dans le monde musulman en février 2006.

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et la Ligue islamique mondiale (LIM), parties civiles, avaient interjeté appel suite à ce premier jugement qui avait décidé de rencontrer les arguments du ministère public. Ils viennent d’être déboutés.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.