La vie des people en bande dessinée, par Adeline Blondieau

19 septembre 2010 3 commentaires

Ex-femme de Johnny, comédienne et présente dans la Ferme Célébrités, Adeline Blondieau est sans doute la plus people des auteurs de bande dessinée. Mais ce statut de ’people’ est-il toujours des plus agréables ? Au quotidien, quelle est la rançon de cette gloire, parfois difficilement acquise ?

Voici ce qui a travaillé Adeline : rassembler ces petits moments de honte qui lui sont arrivés à elle ou à d’autres célébrités telle qu’Henri Leconte, Bernard Montiel, Richard Virenque, Patrice Carmouze, Jeane Manson, Dany, Patrick Sébastien, Jean-Luc Lahaye, mais aussi certains comédiens qui ont préféré demeurer anonymes.

Pas de doute, le dessin passe-partout de Nicolin sur des décors retouchés ne sont pas du plus grand art, mais c’est efficace. Même si l’album ne comporte qu’une trentaine de pages, il y a un certain amusement à vivre ces anecdotes authentiques.

Le tome 2 sort déjà dans quelques semaines.

CLD

Commander le tome 1 et 2

La vie des people en bande dessinée, par Adeline Blondieau

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • 30 anecdotes people, ça remplirait une double page dans Elle.
    Mais "on" a sans doute trouvé plus juteux d’en faire une de ces BD indigentes qui polluent déjà bien assez l’image que le grand public se fait du 9ème art.

    Un grand bravo donc à Mme Blondieau, "auteur" de BD d’envergure (je ne la connais pas mais avoir participé à une émission comme la Ferme Célébrités en dit assez long sur son refus de la compromission et sur son degré d’exigence en général), et au(x) talentueux tâcheron(s) qui a (ont) commis les dessins dont on peut voir un exemple dans cette actu.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Eloi M. le 23 septembre 2010 à  08:42 :

      La critique est aisée, mais l’art est difficile.

      Avant de trainer dans la boue un humain, on construit une réponse un poil argumentée, histoire d’être constructif.

      Et par pitié, signons nos commentaires.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Eloi N. le 3 octobre 2010 à  20:36 :

        Si ça, c’est traîner dans la boue, il ne vous faut pas grand chose...
        Mais passons.
        Il vous faut des arguments, donc ?

        Ainsi, pour vous, le fait que la "scénariste" se soit compromise dans des émissions de realTV, ce n’est pas un argument recevable pour juger (au moins partiellement) de sa crédibilité ? Dès lors, effectivement, pourquoi se priver de faire du fric en abdiquant toute estime de soi ? On mettra ça sur le compte d’une erreur de jeunesse, et puis on oublie tout !
        Quant au dessinateur, même ActuaBD remarque que "le dessin passe-partout de Nicolin sur des décors retouchés ne sont (sic) pas du plus grand art". Le même site ActuaBD qui a osé choisir, parmi un album étincelant de perfection, la seule et unique mauvaise planche !
        Jugez plutôt : dans une démarche port-moderniste innovante, le choix a été fait de trancher avec les carcans d’une mise en page bêtement lisible. C’est ainsi que le dessinateur a astucieusement tourné ses personnages vers la gauche, tandis que l’interlocutrice se trouve à leur droite. Pas de doute, nous sommes bien en face d’une œuvre d’Art (notez la majuscule) ! Et, comme l’Art c’est difficile, gardons-nous bien de la moindre critique.

        PS : Eh, dites ! Vous avez vu ? J’ai signé mon commentaire.
        Ça rend tout de suite ma critique plus pertinente, vous ne trouvez pas ?
        Et c’est seulement l’effet du hasard qui fait que nous avons presque le même pseudonyme. C’est dingue, l’internet, non ?!

        Répondre à ce message