Laurent Gerra sur les colonnes... Morris !

22 avril 2006 0 commentaire

Pour les besoins d’un spectacle qui démarre le 16 mai 2006 au Théâtre Marigny, Laurent Gerra flingue la télé, l’humoriste s’est déguisé en Lucky Luke, comme avant lui le patineur Philippe Candeloro. Coutumier, lui aussi, des terrains glissants, Laurent Gerra à qui l’on doit le scénario du dernier album du cow-boy qui tire plus vite que son ombre, La Belle Province, a dument acquis le droit d’utiliser le personnage pour sa promo, comme en témoigne le copyright « Lucky Comics » qui figure sur l’affiche.

L’ironie, c’est que le cosplay du comique-scénariste trône dans tout Paris sur des colonnes… Morris, ces fameuses décorations publicitaires si caractéristiques de la capitale française.

On pourrait croire que les dites colonnes sont un hommage au célèbre dessinateur belge. On le pensait déjà de son vivant et il ne le contredisait pas.

Mais ce n’est pas le cas : ce mobilier urbain vert-foncé a été mis en place à Paris par le Baron Hausmann lors de la deuxième moitié du 19ème siècle. Il a été dessiné par l’architecte Davioud qui a également conçu les kiosques à journaux, les corbeilles à ordures (avant qu’elles ne cèdent la place à des plastiques transparents depuis que les terroristes y dissimulent des bombes), les lampadaires, mais aussi les clôtures, les grilles d’arbres et les arceaux de fonte au bord des jardinets, tous éléments du mobilier urbain qui font le charme de Paris. Ce matériel a ensuite décoré plus d’une ville de province, comme de l’étranger.

La colonne Morris prévue pour supporter les affiches publicitaires culturelles porte le nom de son premier concessionnaire, l’imprimeur Morris, qui les utilisa pour la première fois en 1868.

DP

Laurent Gerra sur les colonnes... Morris !
Laurent Gerra en Lucky Luke
sur une colonne Morris. Photo : D. Pasamonik

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?