Le Triangle secret, le roman… pas graphique

30 décembre 2007 2 commentaires

Le Triangle secret, le best-seller de Didier Convard, ne devait pas être une BD à l’origine, mais un roman. Pas un roman graphique, un vrai roman.

C’est maintenant chose faite et, avec la parution du second tome de la série chez Mazarine (en coédition avec Glénat), on retrouve un bon nombre d’éléments de la BD dans cette histoire qui donne une explication à la résurrection en prêtant un frère jumeau au Christ, mais avec les nuances que permettent la littérature, notamment dans les scènes les plus suggestives ou les plus interprétatives.

Un roman d’aventures qui se lit aisément. Convard est sans nul doute un excellent raconteur d’histoires.

DP

Commander l’ouvrage sur Internet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Dans la veine du Da Vinci Code... il y a un nombreux public pour cela. Mais pourquoi cette obsession pour le Christ ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Icecool le 31 décembre 2007 à  09:21 :

      On ne va quand même pas critiquer à Convard le fait d’avoir écrit une saga dans la veine mystico-ésotérique historique actuelle : les 7 albums du Triangle Secret ont été réalisés entre 2000 et 2003, avant donc le Da Vinci Code (qui date de 2003). Idem du reste pour la série le Décalogue de F. Giroud...

      La mode, enfin, de mettre des passerelles enre saga bd et saga romanesques ne date pas d’hier (cf. Les 7 Vies de l’Epervier).

      Répondre à ce message