Le primat des Gaules vénère Tintin

8 mars 2004 1 commentaire

« J’ai appris la vie dans Tintin » proclame l’archevêque de Lyon Philippe Barberin, responsable d’un archidiocèse de 190 paroisses et "primat des Gaules", dans Gala (N°559 du 25 février au 2 mars). Chez lui, ses amis sont reçus dans « La Chambre de Tintin » (dessus de lit et décorations au mur assortis) et quand il visite les enfants des classes maternelles de Vaugneray, il leur lit non pas les Evangiles, mais les aventures du célèbre reporter à la houppe. Les Tintinophiles qui le connaissent le surnomment même « l’évêque de Moulinsart ». C’est l’Abbé Wallez, le mentor d’Hergé et rédacteur-en-chef du grand journal catholique Le XXème Siècle qui a vu naître le personnage le 10 janvier 1929, qui serait content : grâce à Tintin, les évêques de la nouvelle génération ont gardé l’esprit saint !

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :