Le prochain Corto Maltese reviendra sur ses origines

5 septembre 2019 0 commentaire

Il y’a presque un mois, nous vous rapportions que le célèbre explorateur créé par Hugo Pratt, était de retour pour de nouvelles aventures, toujours sous la houlette de Rubén Pellejero et Juan Díaz Canales.

Lors du festival BD Plage de Sète qui se tenait ce week-end, nos confrères de Ligne claire ont interrogé Rubén Pellejero, le dessinateur du prochain album pour en apprendre davantage.

Comme les rumeurs le pressentaient, les auteurs vont s’attaquer au passé de Corto Maltese. "On saura qui est le Corto d’avant la Ballade." annonce le dessinateur, en référence à La Ballade de la mer salée, toute première aventure de du marin aventurier. On connait bien sûr la jeunesse du personnage, explorée dans le 9e album de la série, mais on ne sait pas comment il est devenu l’aventurier qu’il est aujourd’hui.

Pour rappel, voici le synopsis de ce 15e album.

« Tasmanie, automne 1912. Corto et Raspoutine libèrent un jeune homme, Calaboose, emprisonné sur une île abandonnée. Ils l’emmènent avec eux à travers l’océan indien jusqu’à Bornéo, où ils rencontrent le sultan de Sarawak, potentat anglais, qui règne sur l’exploitation de l’hévéa par les indigènes.

Cette ressource naturelle est indispensable à l’Empire britannique et la révolte qui gronde chez les Dayaks menace les intérêts de la couronne. Corto se retrouve à jouer les médiateurs et à prendre sous son aile une jeune paralytique, Ratu « la sirène », dont Calaboose tombe amoureux.

Corto et ses amis prennent ensuite la direction du Pacifique Sud et de l’île d’Escondida, pour y retrouver le commanditaire de leur mission, le mystérieux Moine, qui a une idée bien précise quant à l’avenir du couple de tourtereaux...

Rendez-vous le 6 novembre prochain dans toutes les bonnes librairies !

VS

Photo en médaillon : Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero par Charles-Louis Detournay.

Le prochain Corto Maltese reviendra sur ses origines
Le Jour de Tarowean
© Casterman

Voir en ligne : L’interview complète sur Ligne claire

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?