Lecture en confinement #17 : "Vivre à FranDisco" - Par Thierry Van Hasselt & Marcel Schmitz - Frémok

2 avril 2020 0 commentaire

CONFINEMENT. Est-il encore utile de commenter le confinement ou d’en donner ses impressions ? Chacun tente de s’y habituer, comme il le peut, avec plus ou moins de bonheur et de difficultés. La nouveauté est passée et l’on commence même à parler de « déconfinement », sans savoir quand il pourra avoir lieu ni combien de temps il prendra. Quelle que soit sa durée, de toute façon, nous aurons largement assez de lecture...

FranDisco, c’est une ville tentaculaire, grouillante, mouvante. S’étendant presque sans fin dans toutes les directions, horizontales et verticales, elle palpite comme un cœur affolé. Les gratte-ciel donnent sur des canaux parcourus de gondoles et Saint Nicolas y côtoie des frites géantes. Les proportions et perspectives n’y sont qu’un lointain souvenir. Étouffante, étonnante, ébouriffante, elle est chaotique.

Lecture en confinement #17 : "Vivre à FranDisco" - Par Thierry Van Hasselt & Marcel Schmitz - Frémok
Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018

FranDisco a pourtant un grand ordonnateur : Marcel Schmitz, artiste improbable révélé par La « S » Grand Atelier. D’abord au dessin, puis avec ses ciseaux, sa colle, ses cartons et son ruban adhésif, il a donné naissance à une mégapole dantesque, chaînon manquant entre la Jérusalem céleste et Gotham City. Et c’est grâce au Frémok, qui collabore avec La « S » au sein de la collection Knock Outsider !, que Marcel Schmitz a pu s’affirmer et étendre encore et encore son grand œuvre.

Sa rencontre avec Thierry Van Hasselt, dessinateur et éditeur au FRMK, a été décisive. Ensemble, ils ont participé à plusieurs résidence, à Vielsam, Charleville-Mézières, Aix-en-Provence, Genève, Paris. L’un poursuivait son infatigable travail d’urbaniste et d’architecte pendant que l’autre dessinait ce qui résultait cette construction. L’un nourrissait l’autre, et réciproquement. Un ouvrage est né de cet échange constant : Vivre à FranDisco, paru une première fois en 2016, sélectionné à Angoulême en 2017 puis réédité en 2018.

Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018

Marcel Schmitz, il faut le préciser, avait peu de chances de devenir un artiste « reconnu ». Sa fréquentation assidue des ateliers organisés par La « S » - il est trisomique et La « S » n’a de cesse d’offrir à des personnes atteintes d’un handicap mental des moyens d’expression artistique - lui a pourtant permis de sortir de son anonymat et surtout d’acquérir une expérience qui est venue enrichir encore son œuvre d’art brut. Sa ville d’encre et de carton a ainsi été plusieurs fois exposées, sans être jamais la même.

Vivre à FranDisco n’est pas un simple compte-rendu des résidences artistiques collaboratives de Marcel Schmitz et Thierry Van Hasselt. Nous pouvons y suivre le démiurge parcourir sa ville et évoluer entre deux mondes sous le trait fin du dessinateur. La visite est mouvementée, pleine de personnages incongrus, parfois inspirés de l’entourage de Marcel Schmitz, parfois totalement imaginaires. Lui-même intervient de temps à autre dans les cases tracés par Thierry Van Hasselt, apportant sa touche avec autant de vigueur qu’il construit sa ville.

Si FranDisco est bien une invention de Marcel Schmitz, Vivre à FranDisco est le fruit d’une collaboration comme il y en a peu. Ni l’un ni l’autre n’aurait pu parvenir seul au même résultat. Sans même compter l’aide de nombreuses personnes, aussi bien à La « S », au FRMK qu’au cours des résidences, Vivre à FranDisco est une œuvre profondément collective autant que FranDisco est une ville unique en son genre.

FH

Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018
Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018
Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018
Vivre à FranDisco © Thierry Van Hasselt / Marcel Schmitz / Frémok 2018

Vivre à FranDisco - Par Thierry Van Hasselt & Marcel Schmitz - Frémok - nouvelle édition annotée - collection Knock Outsider ! - 24 x 32 cm - 192 pages couleurs - couverture souple sous jaquette américaine, reliure otabind - ISBN 9782390220084 - parution le 5 avril 2018.

Lire KOM #3 - Knock Outsider Magazine n° 3 (octobre 2019 - mars 2020) & consulter le site de La "S" Grand Atelier.

Lire également sur ActuaBD :
- Angoulême 2017 : Knock Outsider Comics au FIBD, une exposition étonnante et ludique
- "L’Amour dominical" de Dominique Goblet et Dominique Théate (Frémok) : l’art sans préjugé
- Knock Outsider : l’art brut comme retour aux sources

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?