Lecture en confinement #20 : "Beirut Bloody Beirut" - Par Tracy Chahwan - Marabout / Hachette Livre

5 avril 2020 0 commentaire

CONFINEMENT. La France est arrivée à son vingtième jour de confinement. D’autres pays, comme l’Italie, ont déjà dépassé ce stade. Si l’espoir d’un ralentissement des nouvelles contaminations apparaît, le Covid-19 est encore très loin de nous laisser en paix. Il faut pourtant déjà réfléchir à la sortie de crise, à la fois pour éviter un rebond de la pandémie et mettre en place les conditions d’une retour apaisé à une vie plus « normale ». De nombreuses interrogations demeurent cependant. Parmi elles, l’évolution de l’épidémie dans les pays les moins développés est cruciale.

Si le Liban, d’où vient la dessinatrice Tracy Chahwan, ne fait pas partie des nations les plus fragiles, son contexte économique, social et politique et sa capitale bouillonnante en font un exemple à suivre particulièrement. Comment un tel pays, à la forte densité mais habitué à faire face à des situations de crise, va-t-il gérer l’extension du Covid-19 ? Beirut Bloddy Beirut ne donne aucune piste de réponse - et pour cause, cette bande dessinée n’a strictement rien à voir avec le sujet qui fait la une des médias depuis un mois - mais donne un excellent aperçu des conditions dans lesquelles les problèmes sanitaires risquent de se développer.

Lecture en confinement #20 : "Beirut Bloody Beirut" - Par Tracy Chahwan - Marabout / Hachette Livre
Beirut Bloody Beirut © Tracy Chahwan / Marabout - Hachette 2018

Beirut Bloody Beirut est le résultat du projet de fin d’études à l’ALBA - Académie libanaise des Beaux-Arts - de Tracy Chahwan, jeune autrice qui a grandi à Chypre et en France avant de revenir s’installer dans son pays d’origine. Elle participe notamment, avec nombre d’artistes venus d’Europe et du Proche-Orient, au collectif Samandal, couronné d’un Fauve de la bande dessinée alternative à Angoulême en 2019. Sa propre production - bande dessinée, illustrations, posters... - témoigne du dynamisme de la scène alternative libanaise.

Au début de Beirut Bloody Beirut, deux jeunes femmes, qui ne se connaissent pas, débarquent à l’aéroport Rafic Hariri. La première case révèle à quel point la population libanaise est bigarrée. Générations, religions, cultures et styles coexistent et se croisent voire se rencontrent, générant autant de tensions que de créativité. Ramona et Lio, par commodité et sécurité, décident de partager un taxi. Elles n’imaginent pas dans quelle aventure elles s’embarquent. En une nuit, elles parcourent la ville et rencontrent un peuple, ballottées d’un quartier à l’autre sans savoir quand elles pourront revoir leur domicile respectif.

Beirut Bloody Beirut © Tracy Chahwan / Marabout - Hachette 2018

Le retour au pays est on ne peut plus mouvementé pour les deux jeunes femmes. Multiples changements de véhicules, passages par les quartiers musulmans et chrétiens, repas en famille, soirée en discothèque et grosses frayeurs ponctuent leur nuit chaotique. C’est, pour Tracy Chahwan, avant tout un excellent prétexte pour montrer l’effervescence libanaise, les contrastes sociaux, la violence latente ou explosive et l’appétit de vivre de la jeunesse. Les dialogues, mélangeant le français et l’arabe dialectal du Liban, comme les dessins, au contraste de noir et blanc très marqué, donnent corps et âme à tout cela.

Les influences de la dessinatrice, notamment Charles Burns ou José Muñoz, apparaissent en filigrane. Mais elle ajoute bien sa touche personnelle, par exemple dans la densité de ses pages, la vive expressivité des visages ou l’ajout d’aplats de violet pour les scènes se déroulant en discothèque. Surtout, son dessin, comme le Liban, parvient à faire la synthèse de ses influences. Ce qui, là aussi comme au Liban, n’est pas sans créer quelques frictions. Aussi sa bande dessinée se lit-elle d’une traite, dans le souffle paradoxal des confrontations et syncrétismes culturels.

FH

Beirut Bloody Beirut © Tracy Chahwan / Marabout - Hachette 2018
Beirut Bloody Beirut © Tracy Chahwan / Marabout - Hachette 2018

Beirut Bloody Beirut - Par Tracy Chahwan - Marabout / Hachette Livre - collection Marabulles - 22 x 28 cm - 56 pages en noir & blanc - couverture cartonnée - ISBN 9782501122443 - parution le 28 février 2018.

Consulter le site de l’autrice & lire un entretien sur le site du9.org (par Mathieu Péquignot, mai 2018).

Lire également sur ActuaBD :
- Angoulême 2018 : Les nouveaux visages de la bande dessinée arabe
- Joseph Kaï (Collectif Samandal) : « les BD de Samandal sont à cheval entre deux mondes »
- Rencontres d’Aix-en-Provence : l’exposition "Haircut Football Club"
- Le Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe décerné au collectif de bande dessinée libanais Samandal

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?