Lecture en confinement #9 : "Jim Curious - Voyage à travers la jungle" - Par Matthias Picard - Éditions 2024

25 mars 2020 0 commentaire

CONFINEMENT. Vaut-il mieux un an de bonnes lectures ou six mois d’expérience à rouler sa bosse ? Difficile à dire, mais le confinement nous aura appris que trois heures de lecture ne valent pas, pour s’évader, trois pas au soleil. Il n’empêche, à l’heure où presque la moitié de l’humanité n’a pour espace de liberté que quelques mètres carrés, lire reste l’une des meilleures activités à pratiquer pour ne pas voir tourner les aiguilles de l’horloge.

Jim Curious, le personnage de Matthias Picard, n’a pas ce genre de souci. Bien à l’abri dans son scaphandre, il ne risque pas d’être contaminé par un vilain virus. Il ne risque pas grand chose à vrai dire. Même quand il traverse une mangrove infestée de crocodiles et une jungle où sont tapis les boas, il peut se promener innocemment, l’âme en paix et le sourire aux lèvres.

Lecture en confinement #9 : "Jim Curious - Voyage à travers la jungle" - Par Matthias Picard - Éditions 2024
Jim Curious - Voyage à travers la jungle © Matthias Picard / Éditions 2024 2019

Son périple débute bizarrement, dans son humble demeure. Guidé par une libellule, il traverse un miroir qui lui donne accès à un monde insoupçonné. Sans plus de préparatif, il s’engage dans une promenade sans but ni repères. Ainsi commence Voyage à travers la jungle, second ouvrage de Matthias Picard consacré à Jim Curious. Sa première aventure, parue en 2012 déjà aux Éditions 2014, l’avait mené au fond de l’océan, à la rencontre de tout un peuple de créatures marines et d’innombrables vestiges engloutis.

Suivre Jim Curious dans sa marche à travers la jungle est fascinant. D’abord parce qu’il faut comme lui s’habituer à la densité du décor, à la myriade de détails, à la moiteur rendue presque palpable par le graphisme du dessinateur. Ensuite car la nature traversée, exempte d’humanité, renvoie à un monde primitif à la fois impressionnant et mystérieux. Enfin parce que le cheminement réserve quelques surprises, comme ce temple abandonné - l’histoire ne dit pas s’il est maudit - qui donne à l’île visitée un faux air d’Atlantide.

Jim Curious - Voyage à travers la jungle © Matthias Picard / Éditions 2024 2019

Tout cela est renforcé certes par l’esthétique choisie par Matthias Picard, qui rappelle les gravures du XIXe siècle et impose un cadre à la fois grave et irréel. Mais la conception même de l’ouvrage accentue encore davantage l’aspect immersif du récit. En effet, Voyage à travers la jungle est réalisé selon le procédé de la 3D anaglyphe : deux versions d’une même image sont superposées, de façon légèrement décalées, en rouge et en cyan, ce qui permet au cerveau du lecteur, à condition que celui-ci chausse ses lunettes spéciales, de reconstituer des volumes et profondeurs.

L’ensemble se révèle dépaysant et très ludique. Le parcours exotique mais tout en sécurité - à part une frayeur finale - de Jim Curious, le monde fourmillant et foisonnant qu’il traverse rendu par d’amples images, et les illusions d’optiques habilement employées par l’auteur font de ce Voyage à travers la jungle un livre à mettre entre toutes les mains et à conserver précieusement, pour se donner et se redonner la chance d’une belle promenade imaginaire.

FH

Jim Curious - Voyage à travers la jungle © Matthias Picard / Éditions 2024 2019
Jim Curious - Voyage à travers la jungle © Matthias Picard / Éditions 2024 2019

Jim Curious - Voyage à travers la jungle - Par Matthias Picard - Editions 2024 - collection 4048 - 34 x 24,2 cm - 60 pages en trichromie dont un volet dépliant - couverture cartonnée, reliure cousue avec tranchefile - fourni avec deux paires de lunettes 3D anaglyphes - ISBN 9782901000136 - parution le 20 septembre 2019.

Consulter le site de l’auteur & lire les premières pages de l’ouvrage.

Lire également sur ActuaBD :
- BD-FIL 2007 : Les résultats du concours « Dessinateurs de demain »
- Vu à Colomiers – Jim Curious, de la 3D et des poissons.
- La B.O 2 -M- Par Matthieu Chedid et Matthias Picard – Editions 2024

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?