Les 5 albums finalistes du « Grand Prix de la Critique 2010 »

21 novembre 2009 13 commentaires Actualité

Dans le cadre de « bd BOUM », le 26e festival de la bande dessinée de Blois, les membres de l’ACBD [1], réunis en assemblée, ont désigné la liste des cinq albums en lice pour le Grand Prix de la Critique 2010.

Les cinq albums en lice pour le Grand Prix de la Critique 2010 sont :

Les 5 albums finalistes du « Grand Prix de la Critique 2010 » « Dieu en personne » de Marc-Antoine Mathieu chez Delcourt
- « Droit du sol » de Charles Masson chez Casterman
- « Il était une fois en France T.3 : Honneur et police » de Sylvain Vallée et Fabien Nury chez Glénat
- « Notre mère la guerre T.1 : Première complainte » de Maël et Kris chez Futuropolis
- « Rébétiko : la mauvaise herbe » de David Prudhomme chez Futuropolis

L’ACBD dévoilera le 3 décembre 2009 l’album lauréat du Grand Prix de la Critique 2010, prix qui sera remis à son lauréat au Salon du Livre de Paris en mars 2010.

LB

[1Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
13 Messages :
  • Des Bd essentielles donc !
    Navrant de prétention...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 22 novembre 2009 à  10:11 :

      Comment osez-vous ? ESSENTIELLES ON VOUS DIT !!!! Non,mais !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 22 novembre 2009 à  14:12 :

        Je dirai même plus, essentiellement essentielles

        Répondre à ce message

    • Répondu par Phil C le 22 novembre 2009 à  13:02 :

      Lisez les d’abord ! Vous allez voir, donner son avis sur un sujet que l’on connait, ça change tout !

      Répondre à ce message

    • Répondu le 22 novembre 2009 à  14:31 :

      Les avez-vous lu seulement avant de critiquer ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 22 novembre 2009 à  21:22 :

        Avant de lire, il faut avoir acheté. Et pas seulement reçu en service de presse, me semble t’il.

        Pour ma part, mon duo gagnant virtuel : Il etait une fois en France et Rebetiko.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Phil C le 23 novembre 2009 à  09:54 :

          "Rebetiko est magnifique" ! sur un thème pas grand public, c’est sûr, mais c’est un authentique chef-d’oeuvre. C’est aussi mon favori.
          Il était une fois en France est une excellente BD mais graphiquement très conventionnelle.
          Je donnerais plus "Droit du sol" en outsider.
          J’ai beaucoup aimé "Notre mère-la-guerre" mais il faut voir la suite et la concurrence est rude.
          Enfin je trouve "Dieu en personne" intelligent et cocasse, mais quand même un peu surcôté, ce n’est pas la meilleure BD de M-A Mathieu.
          Je dis tout ça mais je ne vote pas, ... alors à vous de jouer le jury !

          Répondre à ce message

          • Répondu le 23 novembre 2009 à  15:31 :

            "Il était une fois en France est une excellente BD mais graphiquement très conventionnelle. "

            C’est quoi la convention, pourquoi, dans quelle but ? Quelle vision porte cette bd, quelle moyen pour porter cette vision, quelle histoire...bref...Une bd non conventionnelle c est quoi, pour dire quoi, pour quel pouvoir ?

            Merci de bien vouloir m expliquer.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 23 novembre 2009 à  21:38 :

              Graphiquement conventionnelle, ça veut juste dire que c’est bien dessiné, donc, ça ne plaît pas à l’intelligentsia bobo-parisienne qui dresse ses listes de BD essentielles.
              Une BD essentielle, je vous explique à vous, la bas peuple qui ne connaît rien à rien, est une BD chiante et mal dessinée mais très intello. Si ça ne se vend pas, c’est un atout en plus. Prenez un air inspiré en en parlant et très méprisant. Vous verrez, on y arrive...

              Répondre à ce message

              • Répondu le 23 novembre 2009 à  22:35 :

                oui il faut dire aussi qu’une convention n’existe pas en soi, elle est le fruit d’une recherche. Je suis d accord pour qu’on puisse essayer d’explorer d autres pistes, mais nier la convention sans comprendre qu’elle est deja l aboutissement d’une recherche, voila qui est stupide.

                Répondre à ce message

            • Répondu par Phil C le 24 novembre 2009 à  17:22 :

              Conventionnel, pour moi cela veux dire de facture classique : dessin réaliste, ligne claire etc.
              Il en parait de nombreuses excellentes chaque année et pour lesquelles, je suis d’accord avec vous, la forme est en parfaite adéquation avec le fond. Cependant, que la critique (représentée par ACBD) en distingue une plutôt qu’une autre pourrait être sujet à caution. Pour le reste, n’étant ni parisien, ni bobo, je ne sais pas trop ce que certains entendent. Pour ma part, j’ai l’impression que la BD en général s’est assez bien préservée de l’intellectualisme pur. Le prix reviendra probablement à une grande oeuvre comme cela a souvent le cas ces dernières années ; et c’est vrai aussi pour les "essentiels" d’Angoulème bien que ce terme soit peu satisfaisant car il écarte tous ceux qui font un travail de grande qualité mais non "primable".

              Répondre à ce message

              • Répondu le 27 novembre 2009 à  09:29 :

                Tout de même, utiliser un style caricatural comme dans Il était une fois en France pour une bande dessinée historique "sérieuse" ne fait pas partie des conventions. A moins que justement -par son succès- cette série laisse le champs libre à d’autres...

                Répondre à ce message

  • Sniffff, Pachyderme n’y est pas...
    Maintenant à moi de voir ces ouvrages pour m’en faire une idée !

    Répondre à ce message