"Les Chroniques de Starter" de Jidéhem enfin rééditées

Au début des années 1990, José-Louis Bocquet, aujourd’hui éditeur chez Dupuis, publiait aux éditions de la Sirène, deux recueils reprenant une sélection des plus belles voitures réalisées par Jidéhem pour Le journal de Spirou de 1952 à 1978.

Le dessinateur de Sophie qui fut longtemps l’assistant de Franquin sur Gaston Lagaffe et Spirou et Fantasio animait régulièrement les Chroniques de Starter en dessinant les dernières nouveautés de l’industrie automobile de l’époque.

Ce sont celles-ci que les éditions Dupuis publieront en septembre dans un beau livre de 120 pages reprenant "60 voitures des années 60" assorties de leur chronique.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
13 Messages :
  • Précisez, (ça lui fera plaisir) que Jidéhem est bien l’assistant de Franquin pour les décors et les voitures de Spirou, mais il est le cocréateur de Gaston, c’est à ce point vrai qu’il perçoit encore des droits d’auteurs sur les premiers Gaston.
    Franquin voulait lui passer Gaston pour ensuite changer d’avis etc. on connaît l’histoire et
    ironie cruelle, Jidéhem ne possède même pas une demi planche originale de Gaston alors que la plupart des premiers gags, une centaine, sont entièrement de sa main

    Répondre à ce message

    • Répondu par Nicolas Anspach le 2 juin 2010 à  20:25 :

      Effectivement, vous avez raison. Cette brève était un court texte informatif quant à la prochaine (re)publication de ce livre. Le rôle exact de Jidéhem est relativement « obscur ». Il me semble avoir lu une interview où Franquin disait qu’il avait laissé Jidéhem en roue libre sur plusieurs gags. Sans, en citer le nombre. J’ai interrogé de nombreux experts de l’œuvre de Franquin (dont ceux qui ont écrit sur lui). Les avis divergent. Certains disent que Jidéhem est un affabulateur, d’autres prennent sa défense et disent qu’effectivement il a signé le dessin de nombreux gags sans que Franquin intervienne sur les planches. Lorsque je rencontre Jidéhem à Bruxelles, je discute souvent de cela avec lui. Je ne désespère pas de le convaincre de me laisser l’interviewer (d’autant plus qu’il habite à dix kilomètres de chez moi) pour avoir son point de vue. D’après mes informations, il touche effectivement des droits d’auteur sur Gaston. Ce qui laisse penser que son apport a été conséquent dans Gaston, voire qu’il a été à un moment donné un co-auteur.

      Répondre à ce message

      • Répondu par joel le 3 juin 2010 à  06:26 :

        Bonjour, vous qui cottoyez Jidehem, que devient il ? prépare t’il un album comme l’avait dit Walthéry dans une interview en 2003 ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par Nicolas Anspach le 3 juin 2010 à  06:42 :

          Je ne sais pas. Je sais par contre qu’il aimerait que ses « Sophie » soient réédités.

          Répondre à ce message

          • Répondu par joel le 3 juin 2010 à  17:01 :

            si a l’occasion vous pouvez lui pauser la question et nous tenir au courant !
            pour Sophie j’en serais bien heureux aussi !

            Répondre à ce message

    • Répondu le 2 juin 2010 à  21:59 :

      C’est toujours étranges ces artistes de seconde zone qui arrivent après la mort des créateurs pour en revendiquer la paternité de l’oeuvre (comme Martin avec Hergé). Si Jidéhem avait eu le talent de créer Gaston Lagaffe, il aurait fait des BD bien plus intéressantes que Sophie ou Ginger. Il n’était qu’un assistant, comme Franquin en a eu d’autres.

      Répondre à ce message

      • Répondu par JL le 3 juin 2010 à  00:29 :

        Qu’est ce que vous entendez par "Il n’était qu’un assistant, comme Franquin en a eu d’autres" ? Il me semble que Franquin n’a eu que 2 véritables assistants, qui travaillaient avec lui dans son studio rue du brésil, et ce sont de vrais talents : Roba et Jidéhem !

        Répondre à ce message

      • Répondu par Nicolas Anspach le 3 juin 2010 à  06:52 :

        Je vous trouve assez dur. Il y a eu par le passé de nombreux dessinateurs talentueux, qui n’ont pas eu la chance faire LA rencontre avec le bon scénariste, d’avoir le projet au bon moment, de le présenter au bon endroit. Même Franquin s’est planté en créant Modeste et Pompon au Lombard, qui a eu un accueil bien moindre que ses précédents travaux.

        Répondre à ce message

      • Répondu par pol le 3 juin 2010 à  15:59 :

        c’est toujours étrange ces gens qui ont des avis sur tout et qui ne se nomment pas...

        Répondre à ce message

  • Je ne suis pas sûr, mais il me semble également que sur des couvertures du magazine Tintin des années cinquante signées Hergé ou figurent Tintin et une voiture, cette dernière a souvent "la patte" Jidéhem...

    Répondre à ce message

    • Répondu par ishimou le 3 juin 2010 à  15:57 :

      Jidéhem ne revendique aucune paternité tardive,malsaine ou obscure, sa place de coauteur sur les premiers gaston est bel et bien claire.

      Répondre à ce message

      • Répondu par coco le 6 juin 2010 à  17:14 :

        Il me semble que Franquin a dessiné lui même les véhicules de la rubrique auto du Journal de Spirou , avant qu’elle devienne celle de Jidehem . Quelqu’un peut sûrement préciser ce point. Merci d’avance.

        Répondre à ce message