Les Funcken aux éditions Hibou : le travail passionnant d’un éditeur passionné

Hibou éditions ✍ Yves Duval ✏️ Liliane & Fred Funcken tout public Belgique 🛒 Acheter

INCUNABLES. Il faut louer le travail d’un éditeur belge, Marc Impatient, qui publie discrètement depuis 20 ans, sous le label des Editions Hibou, les raretés de de l’âge d’or de la BD franco-belge, avec des auteurs comme Liliane & Fred Funcken, Paul Deliège, Gérald Forton, Dino Attanasio, Albert Weinberg, Yves Duval, Eddy Pape, René Follet, Paul Ramboux, Christian Denayer, Arthur Piroton, André Benn, Félicissimo Coria,… pour n’en citer que quelques-uns d’une longue liste. Avec comme résultat la publication d’« incunables » publiés dans les plus grands journaux de la BD d’antan comme Héroïc-Albums, Tintin, Spirou, Pilote, etc. Grâce à lui, de grands auteurs restés méconnus sortent de l’ombre, et le résultat mérite quelquefois le détour. En particulier la réhabilitation d’un couple d’auteurs qui ont joué un rôle non négligeable dans l’histoire de la BD belge : Liliane et Fred Funcken.

Les Funcken aux éditions Hibou : le travail passionnant d'un éditeur passionné

Oh, si vous êtes un collectionneur d’âge respectable, vous connaissez le travail des Funcken : Le Chevalier blanc, Harald le Viking, leur intervention sur Blake & Mortimer : La Piège diabolique où ils ont contribué aux séquences moyenâgeuses et surtout leur formidable collection documentaire sur Les Uniformes & les Armes, référence de bien des auteurs de BD, chez Casterman (aujourd’hui réédités aux éditions du Hibou) sont dans bon nombre de bibliothèques et sont ardemment recherchés par les amateurs.

Eh bien les éditions Hibou publient ces jours-ci, le 59e volume des « Meilleurs récits » issus des Histoires vraies du Journal Tintin, concurrent assumé des Oncle Paul de Spirou. Plus de 200 ont été dessinés, entre les années 1950 et 1970, par les Funcken sur des scénarios de l’excellent Yves Duval, le scénariste à tout faire du journal des 7 à 77 ans, excellente plume et auteur érudit qui s’inscrivait dans le sillage des grands scénaristes belges comme Jean-Michel Charlier, Maurice Tillieux, Greg ou André-Paul Duchâteau.

Cinq récits sont repris ici, qui vont de la bio du Général Marshall (oui, celui du Plan du même nom) à Pierre de Coubertin, le créateur des Jeux Olympiques. Les qualités de l’époque sont préservées : c’est vif, enlevé, plaisant et on en apprend beaucoup. Tirée à 400 exemplaires (en couleurs, 15€), c’est un précieux collector.

Dans les Funcken, il y avait Liliane, la documentaliste, élégante dame qui faisait aussi l’encrage des planches de son époux et puis Fred, bête de travail, abattant ses vingt planches par mois, voire plus, avec une régularité de métronome. Il est seul cette fois dans la réédition des aventures du jeune marin breton Jannic que le dessinateur verviétois réalisa pour Héroïc-Albums en 1954. Le dessin est un peu plus fruste, mais les histoires sont excellentes -il faut dire qu’il y avait les récits de Tillieux dans les pages avoisinantes, il fallait tenir le niveau...- et n’ont rien perdu de leur fraîcheur.

Remercions encore l’éditeur qui, en publiant ce collector (tirage 450ex. num. ,26€ ), fait un travail passionnant de conservateur du patrimoine.

DP

Diffusion libraires : Makassar / Paradiffusion

- Acheter « Les Meilleurs Récits N°59 » de Funcken & Duval chez notre libraire partenaire

- Acheter « Héroïc-Albums Funcken N°1 » chez notre libraire partenaire

Voir en ligne : Le site des éditions Hibou

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN : 9782874531347

A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Il s’agit plus vraisemblablement d’Eddy Paape. Cordialement

    Répondre à ce message

  • Et pour compléter un peu, disons que c’est le 14e tome des Meilleurs récits de Funcken que publie Loup puis Hibou - récits au nombre de 207 dans Tintin de 1953 à 1969. Cette belle maison a déjà publié le one shot Flamberge au vent, 3 récits de Jack Diamond, tous les récits du Lieutenant Burton, le one shot Le trône de Gilgit, une réédition cartonnée du Cimetière des baleines et les récits Terres interdites. Et vous savez quoi ? on en redemande !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Ferrandi le 29 juillet à  13:34 :

      Bravo aux Éditions du Hibou. C’est formidable de redonner vie à des œuvres dont certaines n’ont jamais eu la chance d’être publiées en album. Dans le même esprit, les éditions du Topinambour font du super boulot aussi.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Gathy Joseph le 1er août à  09:46 :

        Félicitations à Marc pour ce travail.
        Les Funcken ont dessinés des centaines d’aventures plus belles les unes que les autres , sans compter les livres de la jeunesse plus de cinquante et plus de 1000 couvertures pour les éditions Van Loi , merci à eux pour ce travail titanesque

        Répondre à ce message