Les Guardians à la rescousse de Trump et Pence

21 décembre 2020 0 commentaire

Encore un mois avant l’investiture de Joe Biden en tant que 27ème Président des USA. Un mois probable d’annonces à l’emporte-pièce, aux conséquences imprévisibles qui prêteront à se désoler, se révolter ou… à rire. Et c’est le cas ici. Pour une fois, une déclaration du fameux Donald n’est pas au centre des moqueries, c’est le Vice-président Mike Pence qui s’y colle. Celui-ci a convoqué une conférence de presse afin de célébrer le premier anniversaire de la création d’une nouvelle branche des forces armées américaines, la Force spatiale. Après les membres de la Marine connus sous le nom de "marins", ceux de l’armée sous le nom de "soldiers" et ceux des forces aériennes sous celui d’"airmen", « dorénavant, les membres de la Force spatiale américaine seront connus sous le nom de "Guardians" »
Les Guardians à la rescousse de Trump et Pence
La déclaration a été suivie par une vague d’hilarité sur les réseaux sociaux faisant allusion à la série Marvel Guardians of the Galaxy. « Les ratons-laveurs seront-ils autorisés parmi les Guardians ? », demande un anonyme. Un autre d’ajouter « et on appellera les nouvelles recrues des groots ! » James Gunn -réalisateur des deux films- a lui demandé « Can we sue this dork ? » que nous traduirions pour l’occasion par « On peut faire un procès à ce blaireau ? »
Il y a un an déjà, lors de la création du nouveau corps militaire, on s’était glosé de son logo évoquant un pastiche de celui de Star Trek. Ce logo a évolué sans renier toutefois son aspect "spockien".

A gauche l’insigne Star Trek, à droite celle de la Space Force US, première mouture. Lequel vous semble le plus moderne ?

Pour en revenir à Guardians of the Galaxy, voilà un curieux destin. La série est née en 1969 sur une idée de Roy Thomas pour être confiée à Gene Colan et au scénariste Arnold Drake. Commercialement, le titre n’a jamais tenu la comparaison face aux stars comme X-Men, Avengers ou Fantastic Four. Il fut même relancé et complètement refondu à plusieurs reprises avant de décoller au cinéma pour être mis sur orbite par la politique.

La réalité sublime la fiction.

LM

Cinq décennies de Guardians vous contemple

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?