Les Humanoïdes Associés en Redressement Judiciaire.

21 mai 2008 2 commentaires

Nous avons évoqué plusieurs fois la crise financière que traversaient les Humanoïdes Associés depuis le premier trimestre de l’année 2007. « Une crise assez sévère » admettait Josiane Fernez, la DG de la maison d’édition, dans nos colonnes en mai 2007. Elle poursuivait : « depuis le début de l’année qui nous a amené à des retards de paiement assez conséquents dont ont souffert notamment, mais pas seulement, les auteurs ».

Quelques mois plus tard, en octobre, on apprenait le retour de Fabrice Giger, en tant que consultant puis comme opérateur à la direction des Humanos. Pierre Spengler, son principal actionnaire, avait chargé son ancien propriétaire d’assainir la situation. La voilure a été réduite, et l’éditeur de L’Incal et de Bouncer avait freiné, voire arrêté, plusieurs projets éditoriaux. Nous évoquions encore le 10 mai dernier une situation qui ne semblait pas sortir de l’impasse.

Celle-ci a passé une nouvelle étape ce lundi 17 mai dernier. Ce jour-là, Fabrice Giger annonçait sur son blog que l’éditeur avait «  obtenu hier [son] redressement judiciaire, avec période d’observation de quatre mois, dans la perspective d’un plan de continuation ». Ce qui signifie la nomination d’un Administrateur Judiciaire à la tête des Humanos, tandis que ses dettes sont momentanément gelées : « les Humanos règleront bien à terme ce qu’ils restent devoir, mais sur une période plus longue », explique Giger.

Des licenciements sont prévus. Ce plan social, ajouté à une restructuration de l’activité, vise à restaurer au plus tôt une rentabilité financière et à redresser l’entreprise. Comme il est d’usage, le Tribunal de Commerce de Paris a accordé une période d’observation de quatre mois. Si ce redressement n’est pas effectué dans la période d’observation accordée par le Tribunal (une période qui peut être prorogée), l’entreprise sera liquidée.

Fabrice Giger se veut rassurant et annonce que le programme éditorial n’est pas menacé par cette situation : « Les livres prévus paraîtront normalement, en temps et en heure, et ceux en développement continueront d’être développés ».

C’est tout ce qu’on leur souhaite.

NA + DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :