Les Inrocks cognent sur Geluck

29 janvier 2015 9 commentaires

Papier extra-dur de Christophe Conte dans les Inrocks cette semaine. Dans un billet d’humeur intitulé "Cher Philippe Geluck...", Conte les règle, ses comptes avec l’humoriste belge : "Toi et Plantu, les VRP du crayon, les Pipo et Bimbo de la fausse insolence pour profs de collège en retraite, on vous a vus et entendus partout pendant les jours qui ont suivi le drame. La larme à l’œil et l’humour en berne, vous rappeliez mécaniquement votre attachement à la liberté d’expression (c’était la moindre des choses), tout en prenant d’imperceptibles distances morales vis-à-vis du sujet le plus inflammable, à savoir la représentation du prophète Mahomet.
Armés du désir bien tiède de ne pas “choquer les consciences” ou “jeter de l’huile sur le feu”, vous n’avez que trop ânonné ce catéchisme convenu qui équivaut à plier aux injonctions irrationnelles et meurtrières de quelques fous
."
Et bing.

C’est un peu injuste, car plupart des proches de Charlie Hebdo étant restés sans voix, étreints par l’émotion, il fallait bien répondre aux médias et Geluck et Plantu l’ont fait, le premier plus intelligemment que le second, il nous semble.

On est quand même surpris que ce soit surtout le Belge qui prenne principalement la rafale.

Conte ajoute "A la manière des journalistes qui, le cul vissé à leur fauteuil dans des rédactions occidentales capitonnées, mégotent sur l’imprudence de leurs confrères qui s’aventurent sur les zones sensibles avec le risque d’être pris en otages, le dessinateur qui pointe la dangerosité du travail des autres passe pour un bandemou du fusain, un démineur du porte-mine, un couard à pas feutrés multicolores. Un charlot plutôt qu’un Charlie.".

Le plus dur vient sans doute du dessin signé Coco, que nous reproduisons ici. On sait que cette dessinatrice a réchappé au massacre.

À trois semaines du drame, les douleurs restent vives. Est l’heure vraiment pour faire les comptes, pour distingue les bons des méchants ?

DP

Les Inrocks cognent sur Geluck

Voir en ligne : L’article des Inrocks

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    29 janvier 2015 16:58, par Ogino

    Vous n’avez pas vu l’interview de Geluck à la télé marocaine ?
    C’est le morceau du puzzle qui vous manque, alors.

    Geluck a fait des caricatures light sur toutes les religions, Islam y compris, mais il fait maintenant dans son froc (c’est pas le seul)après ce qui s’est passé à Charlie Hebdo.
    Il fait profil bas.

    "Liberté d’expression oui mais " dit -il

    Pas étonnant qu’il ait rejoint Siné qui s’était fait éjecté de Charlie hebdo pour une blague antisémite. Alors, à l’époque, Geluck avait soutenu Siné derrière le slogan de LIBERTé D’EXPRESSION.
    Voici donc une liberté d’expression à géométrie variable.
    Surtout, que Geluck, comme il l’explique dans l’interview, compte créer un Musée du Chat, à Bruxelles, près de la grand-place. avec quel argent à votre avis ? Celui de l’état belge ? ou alors...?

    Voilà ce qui arrive quand on bouffe à tous les rateliers : on devient con.

    Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    29 janvier 2015 16:59, par Ogino

    "À trois semaines du drame, les douleurs restent vives. Est l’heure vraiment pour faire les comptes, pour distingue les bons des méchants "

    et comment que c’est l’heure ! surtout pour les lâches.
    Bravo Coco.

    Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    29 janvier 2015 20:24

    Avec ce dessin, Coco fait plus preuve d’agressivité que de talent selon moi...

    Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    29 janvier 2015 20:53, par Firenze

    C’est vraiment pas gentil pour les profs de collège. Foutez leur la paix, M. Conte !

    Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    30 janvier 2015 01:14, par Manu

    Geluck est l’un des dessinateurs satyriques les plus virulants envers toutes les religions y compris musulmane. Relisez donc ses albums, ses dessins dans Siné hebdo, ses gags sur la burka, les intégristes. Les Inrocks tapent à côté de la plaque. Et Coco devrait un peu lire le Chat aussi, car le Chat a de grosses couilles poilues qu’on voit très souvent dépasser de son veston.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 30 janvier 2015 à  20:35 :

      Satirique. Satyrique, c’est ce qui a le caractère d’un satyre (pas forcément puant).

      Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    30 janvier 2015 09:43, par Matthieu V

    On parle bien du créateur de "la Bible selon le Chat" ? M’est avis que certains feraient bien de relire Geluck, au cas ou ils n’auraient pas compris sa liberté d’expression.

    Répondre à ce message

    • Répondu par bat le 31 janvier 2015 à  09:43 :

      Elle est drôle, sa "Bible"
      Elles sont gentilles, ses caricatures, assez politiquement incorrectes mais pas de quoi fouetter un chat.
      Par contre, en ce qui concerne la liberté d’expression, Raef badaoui s’est fait fouetté en Arabie saoudite pour avoir créer un blog. Certains prennent des risques énormes,comme Charlie hebdo mais tout le monde ne peut pas avoir ce courage-là. On n’est pas égaux.

      Répondre à ce message

  • Les Inrocks cognent sur Geluck
    1er février 2015 12:00, par Robert Nick

    On peut sans doute critiquer Geluck pour beaucoup de choses mais sur la liberté d’expression et sur la religion ce n’est pas le dernier à s’exprimer dans le sens qui devrait plaire à ce Conte là.
    Toujours facile de critiquer l’attitude des autres, comme le fait Christophe Conte avec une bonne dose de mauvaise foi donneuse de leçon et de bien pensance.
    Mais où est il lui qui critique les autres de la sorte ? N’est il pas lui aussi un de "ces journalistes qui, le cul vissé à leur fauteuil" lancent leur jugements fielleux sur le monde et ceux qui ont l’heur de lui déplaire ?
    Il est autant de mauvaise foi lorsqu’il fait ses billets durs que lorsqu’il devient mielleux avec ses billets doux chez Pascal Clark.
    Un peu de modestie et de recul Monsieur Conte, prenez donc un miroir !

    Répondre à ce message