Les Nombrils T. 6 : un été trop mortel - Par Delaf & Dubuc - Dupuis

26 octobre 2013 0 commentaire

Tandis que Karine s’implique totalement dans son projet de groupe avec le ténébreux Albin, Vicky et Jenny continuent à voir la vie à hauteur de miroir. Être la plus belle sur la plage, attirer plus de regards que la bombasse en titre, et en bonus ravir le cœur d’un jeune homme aussi parfaitement beau que riche, en voilà un programme raisonnable. Mais outre les tensions entre filles, et une jalousie sous-jacente avec une Karine qui s’émancipe, plane une forme de menace sur les deux miss-mauvaises-copines : un grand gaillard à la coupe de cheveux pointue et à la psychologie très fine. Mais oui, Albin....

De plus en plus acerbes, les dialogues ont encore la part belle dans ce tome 6 de la série à succès de Dubuc et son mari Delaf . Les situations vont bien au-delà de chamailleries ados, la cruauté et les règlements de compte atteignent des niveaux impressionnants.

Mais la plus grande nouveauté de ce mortel été, c’est la trame policière qui créé un vrai suspense dans les dernières pages avec fausses pistes et débarquement de policiers sur un pont au crépuscule. Décidés à franchir un cap, les auteurs font même douter Vicky de ses orientations sexuelles à la toute dernière page. Une volonté affichée de faire évoluer les personnages à grandes enjambées.

DT

Les Nombrils T. 6 : un été trop mortel - Par Delaf & Dubuc - Dupuis

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

A lire aussi sur notre site :
- Les Nombrils visent le doublé au cinéma
- les chroniques des T1, T2, T3 T4 T5
Et des interviews :
- « La création des Nombrils reste une improvisation contrôlée. » (Novembre 2009)
- « Nous aimons surprendre le lecteur. » (Novembre 2008)
- « Les Nombrils sont une improvisation contrôlée ! » (Mars 2008)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?