Les Parisiens expliqués aux Nuls

31 juillet 2006 0 commentaire

Dans la série des produits d’édition pas casse tête destinés à des publics segmentés et pas exigeants, Les Parisiens tiennent la route : Râleurs, méprisants, grossiers,... le portrait est finalement assez juste.

Alain Schifres les avait déjà brocardés en son temps tout en montrant bien les limites géographiques et sémantiques de cet exercice : Paris est Paris, constatait-il. Quand on parle du « tout-Paris », il ne s’agit plus qu’un nombre limité de gens, et quand on veut évoquer un public plus sélect encore, l’aristocratie de la Ville-Lumière, à ce moment-là, on parle d’entrer dans « le monde » [1].

Dans l’album de Désert et Fab, on n’atteint pas la même finesse d’analyse, mais leur constat est le même et parfois touche juste.

On peut néanmoins joindre cet album au Guide Michelin de Paris que les visiteurs de la province ou de l’étranger emportent avant de venir visiter la capitale, un peu comme l’on prend un vaccin.

DP

Acheter l’album en ligne

[1Les Parisiens par Alain Schifres, Jean-Claude Lattès, 1990.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?