Les aventures d’Astérix se poursuivront après la mort d’Uderzo

10 janvier 2009 11 commentaires

Notre confrère Livres Hebdo révèle dans son édition du 9 janvier que "Hachette a obtenu l’autorisation contractuelle de poursuivre, le moment venu, les aventures du héros gaulois créé par René Goscinny et Albert Uderzo".

Rappelons que la prise de contrôle des éditions Albert René, détentrices des droits d’Astérix, par Hachette Livre a récemment fait événement. Le feuilleton connaît donc un nouveau rebondissement, et non des moindres.

ActuaBD reviendra sur ce sujet dans les prochaines heures.

AC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • On ne me fera pas croire qu’Uderzo n’est pas pas diminué pour ainsi se déjuger après s’être brouillé avec sa famille. Le dernier Astérix laissait triste sur le devenir du grand artiste que fut Uderzo, ces derniers événements ne font que confirmer cette tristesse.

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 10 janvier 2009 à  23:45 :

      D’un autre coté, une reprise n’est pas forcément une trahison ; ainsi l’Affaire Blake (Van Hamme-Ted Benoit) me semble plus réussi que les 3 formules du Professeur Sato...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 7 février 2010 à  22:39 :

      Certes, le dernier Astérix était (beaucoup) moins bon. Mais n’oublions pas qu’Uderzo est un prodigieux dessinateur. L’humour résultant des dialogues et de l’histoire était avant tout le fait d’un génie de l’humour... René Goscinny ! Normal donc qu’Astérix ait décliné, au niveau de l’humour, après la mort de son scénariste qui n’a pas fait que ça ! Spaghetti, Iznogoud et beaucoup plus connu, Lucky Luke ! Si Astérix a décliné, la faute n’est pas imputable à Uderzo mais à Goscinny qui, pour une fois a eu une très mauvaise idée, nous quitter plus tôt...
      Quant au fait de reprendre une bd, à mon avis, cela ne peut que décliné (mais l’exception confirme la règle...) Achille, mon Chichile à moi, Lucky luke (mais pas Spirou qui a bonifié avec franquin et les tout derniers albums)
      enfin, voilà, ce n’est qu’un avis... Quand au dispute familiale, c’est plus que triste car on ne vit qu’une fois et on n’a pas de seconde chance. Ici, on assiste sans doute à une crispation des points de vue. Dommage qu’Uderzo et sa famille semble être si porté sur l’argent, il y a tellement de choses plus belles...

      Répondre à ce message

  • J’ose espérer que Hachette fera appel à Danier pour reprendre Astérix. J’ai vu ses essais pour une reprise, ainsi que ses couvertures à la gouache pour des revues, et je suis vraiment soufflé...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 10 janvier 2009 à  23:30 :

      mais...otez-moi d’un doute là...Uderzo n’a-t-il pas dit à plusieurs reprises auparavant que les aventures d’Astérix s’arrêteraient après sa mort ????? Ou alors j’ai rêvé ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 11 janvier 2009 à  12:19 :

        La poursuite des aventures d’Asterix après la mort d’Uderzo ne pourra pas se faire sans l’accord d’Anne Goscinny d’une part, et de ses propres ayant-droits d’autre part. Or, a priori, l’ayant-droit d’Uderzo, quoiqu’il en dise, ce sera sa fille, non ? Je ne sache pas qu’en France, on puisse déshériter ses enfants.

        Répondre à ce message

  • Uderzo, auteur, et Anne Goscinny décident de ce qu’ils veulent, c’est leur droit élémentaire. Que cherchez-vous constamment en relatant systématiquement les propos de la fille Uderzo ?
    Si on aime pas les reprises, on n’a qu’à pas les acheter, c’est aussi simple que ça.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Critikakouatix le 11 janvier 2009 à  12:31 :

      Tout est simple, à part que rien n’est simple... Si les personnages peuvent s’accorder à n’importe quoi, c’est qu’ils n’ont pas (eu) d’auteur(s). Uderzo a une drôle d’idée de la vie après la mort. À son âge, il devrait se préoccuper de ne pas pourrir ses dernières journées sur terre plutôt que de bâtir un empire dont il ne profitera nullement, en proie à l’action irrémédiable des asticots. Quel gâchis ! Astérix aurait pu rester une bonne série témoin de son temps. C’eut été préférable. Eh bien non...

      Répondre à ce message

    • Répondu par viguigui le 11 janvier 2009 à  13:59 :

      Je suis bien d’accord avec vos propos. Uderzo est libre de choisir la destinée de son personnage. Anne Goscinny a toujours dit qu’elle souhaitait que les personnages survivent aux auteurs d’origine. Sachant que cette oeuvre est une cocréation elle était libre jurdidiquement de faire revivre Asterix. Grace à cette décision, le litige n’aura plus lieu d’être à la mort d’uderzo entre les héritiers.
      Je ne comprends pas pourquoi vous prenez toujours la défense de sylvie Uderzo dans cette affaire. Elle n’est pas l’auteure, juste l’héritière de son père.

      Répondre à ce message

      • Répondu par joel le 11 janvier 2009 à  15:54 :

        en tout cas Uderzo prépare un nouveau album voir l’interview dans casemate.

        Répondre à ce message

  • Youpiie, Bravo ! Merci !
    Astérix for Ever.
    Merci Anne, Merci Hachette !
    Que dire de plus ?

    Répondre à ce message