Les projets de Dupuis Audiovisuel

17 décembre 2008 2 commentaires Actualité

À l’occasion de l’adaptation cinématographique de Largo Winch dans les salles, Livres Hebdo a consacré un article sur ce « héros multi-support ». Il est rare que l’univers d’une bande dessinée réaliste soit autant décliné : romans, bandes dessinées, téléfilm, jeux-vidéo, film documentaire et aujourd’hui un film tiré des quatre premiers albums de la série ! On apprend surtout dans l’article que Dupuis Audiovisuel, la filiale de Dupuis, gérée par Léon Perahia, a vendu les droits de L’Épervier (Pellerin), de Soda (Tome, Warnant et Gazzotti) et de la Guerre éternelle (Marvano & Haldeman).

On parle d’ores et déjà d’une suite à Largo Winch.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Les projets de Dupuis Audiovisuel
    17 décembre 2008 19:27

    mais l’Epervier est parti chez Soleil... enfin Quadrants... le projet audiovisuel suivra-t-il ?

    Répondre à ce message

  • Les projets de Dupuis Audiovisuel
    17 décembre 2008 20:30, par François Pincemi

    Je me suis précipité pour voir Largo Winch en salle obscure, je dois dire que j’ai été très déçu. La faute à tant de commentaires enthousiastes avant la sortie du film. La maitresse du méchant milliardaire russe qui convoite le groupe Winch est la femme qui a fait mettre Largo en prison (détention de drogue) peu avant. Les combats sont filmés en accéléré avec moult gros plans. Et il y a trop de rebondissements, trop de traitres. La performance de Tomer Sysley n’est pas en cause, son petit sourire est sympa. Seule bonne idée : celle d’avoir relocaliser le groupe Winch à Hong-Kong, décor peu courant et inhabituel.
    Je serai trés étonné que ce film fasse plus de 3 millions d’entrées en salles. On est loin de l’efficacité américaine, hélas !

    Répondre à ce message