Manu Larcenet, Chevalier des Arts et des Lettres

23 février 2013 14 commentaires

La ministre Aurélie Filippetti avait expliqué dans nos pages tout l’intérêt qu’elle portait au travail de Manu Larcenet.

Cela n’a pas tardé : après JC Denis, Pénélope Bagieu et Emmanuel Guibert, c’est l’épais et tordu auteur de Blast qui vient d’annoncer sur son blog qu’il a été nommé le 17 janvier dernier Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la part de la République Française.

Notre dessinateur n’a pas l’intention de jouer les Tardi de bas-étage et compte bien accepter la breloque : " Je n’en reviens toujours pas. Moi qui chasse les honneurs comme le chat la musaraigne, me voilà élevé au rang de « chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres »... Ya pas mieux ! Comment ça tape ! Je peux crever serein. La nation elle même, au lieu de m’envoyer faire le soldat pendant douze mois comme la dernière fois, reconnaît une certaine qualité à mon travail, ce qui n’est pas le cas de ma bouchère qui trouve que je suis vulgaire."

Bien que le décret date de janvier, il recevra sans doute sa médaille dans le cadre du prochain Salon du Livre en mars.

Il n’en faut pas plus pour que Larcenet nous fasse un numéro de faux modeste et qu’il nous gratifie d’une petite sortie calibrée pour les journalistes spécialisés en bande dessinée qui, selon lui, ne reconnaissent pas son travail à sa juste valeur :"Heureusement qu’Aurélie, elle, elle avait remarqué mon boulot, contrairement aux journalistes spécialisés."

Mais où va-t-il chercher tout ça ? Tapez "Larcenet" dans notre moteur de recherche et vous verrez que son travail -au contraire de ses dingueries à répétition- a toujours été bien considéré dans nos pages. Ah bon, c’est de l’humour ?

Avant, l’auteur du Combat ordinaire nous réclamait de la cire, maintenant c’est du "Sire" qu’il va falloir lui donner. Vous savez comment sont les journalistes spécialisés : toujours prêts à céder au bon mot facile plutôt qu’au compliment empesé. Salauds de journalistes, va !

DP

Voir en ligne : Le Blog épais et tordu

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
14 Messages :
  • Manu Larcenet, Chevalier des Arts et des Lettres
    23 février 2013 15:56, par un auteur précaire

    Ce "révolutionnaire des salons" aura enfin une décoration à la hauteur de ces engagements...
    Rappelons qu’il y a peu, il faisait encore des vidéos appelant à siffler la Marseillaise et le drapeau tricolore .
    Comme quoi cet homme a une conviction d’opportuniste et à géométrie variable.
    Son silence quand à la précarité de ses camarades cadre bien également avec cette espèce de soupe froide dans laquelle il se vautre.

    Répondre à ce message

  • Manu Larcenet, Chevalier des Arts et des Lettres
    23 février 2013 16:04, par Joe

    Bon, c’est bien beau ces médailles à répétition, mais j’aimerai que la ministre jette un oeil maintenant sur l’ensemble de la profession d’auteur et son piètre état, par exemple en regardant le DVD " Sous les Bulles, L’autre visage de la BD " ou sur le rapport de Stéphane Crety par exemple. Deux documents qu’elle a reçu en main propre.

    Répondre à ce message

  • Manu Larcenet, Chevalier des Arts et des Lettres
    23 février 2013 17:40, par Benito

    Plutot qu’enfoncer le clou ( d’ailleurs sans raison , je le connais pas Larcenet et j’aime bien son boulot , le reste ..??..) et comme n’ayant pas lu toutes les infos brèves sur actua bd , avez vous parlé du fabuleux prix que Schuiten et Peeters ont reçu au Japon dernièrement ??? tant qu’à parler de médailles , de prix , et pour éviter toute polémique inutile , avez vous un reportage là dessus , j’ai eut l’occase de lire cette nouvelle sur un site internet anglophone mais je ne me souviens pas si vous en avez parlé ici ???

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 23 février 2013 à  18:53 :

      Si, si, on en a parlé

      Suivez ce lien

      Répondre à ce message

      • Répondu par Saahdi le 26 février 2013 à  13:20 :

        Votre lien envoie sur une page blanche.
        Ou alors c’est mon navigateur qui boude.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 26 février 2013 à  14:19 :

          Effectivement, je l’ai mal écrit. Le revoici :

          et

          Répondre à ce message

  • Manu Larcenet, Chevalier des Arts et des Lettres
    23 février 2013 18:18, par Oncle Francois

    Il ne manque plus que Sfar et Trondheim, je pense....

    Je ne vois pas pourquoi Larcenet se plaint, il me semble que ses albums se vendent plutôt bien (il faut dire qu’il en a fait des très droles, notamment pour Fluide Glacial : Bill Baroud, par exemple)

    Répondre à ce message

    • Répondu par lebon le 23 février 2013 à  23:10 :

      Ce n’est pas le premier punk qui devient un notable, réécoutez "les bourgeois" de Jacques Brel et vous comprendrez que c’est une histoire vieille comme le monde. J’ai encore plus de respect pour Tardi.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 24 février 2013 à  12:16 :

      Hm...vous êtes mal informé ! Trondheim a été fait chevalier il y a près de dix ans, en même temps que Binet. Et Sfar a reçu la même distinction des mains que Quentin Blake il y a quelques années. Quant à Moebius, il était commandeur (comme James Bond)

      Répondre à ce message

  • Manu Larcenet, à la solde des ministres
    23 février 2013 20:32, par Fred

    Ils me font bien rigoler les révolutionnaires en peau de lapin.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 24 février 2013 à  13:28 :

      Salut,
      On pense ce qu’on veut de l’auteur ou de son oeuvre, ainsi que de l’intérêt ou non d’avoir une décoration.
      Mais en venir à :

      Manu Larcenet, à la solde des ministres

      Il y a au minimum surchauffe.

      Pour rester sobre...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 24 février 2013 à  23:08 :

        il ne fait pas le faux modeste, Larcenet. il fait de l’humour, et le plus visé dans son texte, c’est lui-même.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Guerlain le 25 février 2013 à  15:13 :

          larcenet-bashing :o)

          Répondre à ce message

        • Répondu par Saahdi le 26 février 2013 à  10:52 :

          C’est ce qu’il me semblait, oui.

          Franchement, faut pas être dupe. Si ça se trouve, il accepte la légion d’honneur exprès pour qu’on poukave sur lui. Plus les gens croient le connaître, plus ils le cataloguent, plus ils s’éloignent du vrai Larcenet.

          Je me souviens d’une lettre aux libraires à l’époque où il commençait à très bien vendre. Une lettre de remerciements qui était sur le même ton bien provoc’, du genre "Je suis devenu riche grâce à vous, ben continuez à vendre mes albums comme ça je serai encore plus pété de thunes et je deviendrai le roi du monde."
          En me basant juste sur ma connaissance du travail du bonhomme, je dirais que ces énormités cachent sa nature véritable, afin de tenir celle-ci le plus éloigné possible des feux de la rampe.

          Répondre à ce message