Marvel Entertainment n’est pas en super-forme

13 novembre 2005 0 commentaire

« Pas super » répondait l’accorte demoiselle à Crazyman qui l’interrogeait sur ses performances sexuelles. « Pas super » ont dû se dire les actionnaires de Marvel Entertainment, l’éditeur des personnages de Spider-Man, X-Men, The Incredible Hulk, Blade, The Fantastic Four et bien d’autres, quand ils ont vu l’action de cette compagnie baisser de plus de 20% en une séance en raison d’une révision à la baisse de leurs perspectives pour 2006. Ce sont les activités de licence et de jouets (respectivement 41,8% et 41% de son chiffre d’affaire en 2004, contre seulement 16,8% pour la partie édition) qui prennent apparemment un coup dans l’aile. Signe avant-coureur d’une désaffection des super-héros au cinéma ? Ce ne serait pas étonnant.

Cela dit, l’éditeur new-yorkais est coutumier de ces effets de yoyo à la bourse. Son activité est en effet intimement liée à la réussite des sorties en salle des films tirés des personnages de son catalogue. Il suffit que le marché, sensible aux phénomènes cycliques, marque une pose qui oblige les analystes à se montrer prudents pour l’année suivante, et le titre glisse aux enfers.

DP

Sources : Reuters Investors ; Market Center.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?