Média-Participations attaque le site internet Médiapart en contrefaçon

1er février 2008 0 commentaire Actualité

Médiapart est ce nouveau site internet créé par d’anciens journalistes du Monde, de Libération et des Inrockuptibles : «  Il s’agit d’un journal en ligne d’information généraliste, s’adressant à une clientèle que ni l’offre papier existante ni l’offre en ligne ne satisfont aujourd’hui. Ce projet est né d’un double constat partagé par une équipe de journalistes expérimentés : la crise de la presse papier qui est une crise de l’offre éditoriale ; la crise de croissance du web, dont les potentialités au service des citoyens éclairés ne sont pas exploitées au mieux et qui appelle l’invention d’un nouveau modèle d’information de presse.  »

Par un billet du grand journaliste d’investigation Edwy Plenel, celui-là même qui était écouté naguère par les grandes oreilles de l’Élysée sous François Mitterrand, nous apprenons que Média-Participations, la holding qui détient les éditions Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Kana ou Fleurus avait assigné le nouveau site d’information qui défraie la chronique depuis quelques semaines (c’est eux qui avait publié récemment le procès-verbal du trader Jérôme Kerviel) : « En la personne de son président, écrit Edwy Plenel, MediaPart.fr est en effet assigné mardi 12 février à 12 heures devant le tribunal de grande instance de Paris par la société Média-Participations, immense groupe d’édition d’origine belge. Nous accusant de contrefaçon de marque, elle demande à la justice, par l’intermédiaire de ses avocats, de nous interdire tout usage de la dénomination MediaPart, d’imposer le transfert à nos frais du nom de domaine mediapart.fr à la société Média-Participations et de nous condamner à lui verser un total de 90.000 €. Ce n’est pas indemnité, c’est une rançon. ».

Plutôt que d’obtempérer, Médiapart a décidé d’aller au procès et de plaider la relaxe. Fait plutôt rare, leur avocat a même esquissé sa plaidoirie dans une vidéo visible sur le site.

La suite au 12 février…

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.